Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Jean-Pierre

Sortie « vélo boulot » du 25 mai: encore du vent le soir

25 Mai 2010, 20:42pm

Publié par Bernie38

Départ de la maison à 6H08.

Ce matin très beau temps (tout juste quelques nuages isolés) avec une température qui est restée douce, il fait 15°C, et il n’y a pas de vent.

 

Je pars encore plus tôt que lors de la sortie de jeudi passé avec toujours en tête de passer avant le plus gros du troupeau « motorisé ».

 

Je me suis équipé avec le cuissard court, un maillot manches courtes et les manchettes et le gilet fluo par-dessus.

La température ne descend pas en-dessous de 10°C à l’endroit le plus frais dans le vallon de la Fusa.

Dès passé CREMIEU, je baisse les manchettes car au soleil il fait déjà chaud.

 

Toujours le même parcours le matin : TREPT -> CREMIEU -> PONT-DE-CHERUY –> JANNEYRIAS -> PUSIGNAN -> MEYZIEU -> DECINES -> VAULX-EN-VELIN -> LYON.

 

Je roule avec un bon rythme et ne ressens pas de contrecoup du Challenge Vercors de dimanche (hier je n’ai pas roulé, j’ai fait du jardinage et j’ai brassé plusieurs brouettes de terre).

 

Ce matin, je ne me prends pas la tête, je m’amuse même à compter les feux tricolores sur mon parcours : j’en dénombre 55.

 

A l’arrivée au boulot, je regarde mon temps et je constate que j’ai quand même battu mon record de l’année pour aller au boulot en 1H38’02’’ soit à 2 mn de mon record absolu de 1H36’21’’ établi le 11 mai 2009.

 

Parcours : 49,3 kms – 1H38’02’’ (record annuel battu) – moyenne 30,6 km/h – FCmoy/max 132/153 puls/mn – 125 D+ - 1425 Kcal.

Aller250510 

 

Dans la journée, le vent du sud s’est levé et souffle fortement avec des rafales.

Je rentre directement sans trop rallonger le parcours.

Température 28°C.

 

16H15 : départ de LYON par mon itinéraire habituel jusqu’à JONAGE, puis JONS, VILLETTE D’ANTHON, CHAVANOZ où je prends la direction de HIERES-SUR-AMBY, puis OPTEVOZ via le val d'Amby, SICCIEU, léger détour par SOLEYMIEU et "rentré maison".

 P250510 17.530002

Dans le val d'Amby ombragé et un peu à l'abri du vent

 

Pratiquement tout le long de mon parcours retour, j’ai le vent de travers, dangereux parce que les rafales me font faire des écarts vers le centre de la chaussée où circulent les « fous furieux motorisés du matin qui rentrent chez eux ».

 

 

 

Parcours : 60,7 kms – 2H15’20’’ – moyenne de 27,7 km/h  - FCmoy/max 131/153 puls/mn  – 1937 Kcal – 380m D+

Retour250510 

 

 

TOTAL du jour= 110 kms

Depuis le 1ier janvier 3241 kms pour 26340m D+ et 125 H de selle.

Voir les commentaires

Challenge Vercors le 23 mai 2010 : brevet d’or pour 19 secondes

24 Mai 2010, 18:36pm

Publié par Bernie38

Troisième cyclosportive de l’année.

 

C'est mon 6ième Challenge Vercors (en fait dénommé précédemment Challenge Dauphiné).

 

Départ en voiture de TREPT à 5H00 pour me rendre chez mon ami Jean-Christophe à BOURGOIN-JALLIEU.

Je charge le vélo dans sa voiture et nous voilà partis, il est 5H15.

 

Arrivée assez tôt à AUTRANS, il n’y a pas encore grand monde.

Nous nous garons juste devant le foyer nordique, lieu de retrait des puces.

 

Après retrait des plaques de cadre et de la puce, nous nous équipons.

Nous trouvons quelques gars du club aux inscriptions, dont Fed, nous sommes 3 sur le 158 kms et les autres font le 120 kms.

20100523-002 Challenge du Vercors (Alpes)20100523-003 Challenge du Vercors (Alpes)

20100523-001 Challenge du Vercors (Alpes)

Moi-même, Jean-Christophe et Fred

Le beau temps est annoncé mais, comme il fait encore frais à cette altitude (7°C), je mets un maillot blanc manches courtes du club avec les manchettes et par-dessus le coupe-vent.

 

Le départ est donné un peu après 8H00, et dès le départ ça part à fond mais je n’ai pas l’intention de suivre le train, d’autant que dès que la route s’élève dans le premier col, la Croix Perrin, je constate que j’ai mal aux jambes.

Dans le col de la Croix Perrin, mon ami Bruno me double, en tandem avec son fils, ils sont partis pour le 66 kms.

Je le redouble dans la descente du col que je fais à fond.

Je trouve des petits paquets et nous roulons assez vite dans les faux plats jusqu’au pied de la montée vers Bois Barbu.

Je m’arrête pour enlever mon coupe-vent pour faire la montée vers Herbouilly et je baisse les manchettes.

Bruno me double pour la seconde fois mais, après quelques mots échangés, je le laisse partir car je ne peux pas suivre son train.

Montée tranquille, à nouveau des petits paquets.

Descente très rapide vers SAINT-MARTIN-EN-VERCORS puis nous arrivons au tunnel de la route vers SAINTE-EULALIE-EN-ROYANS, le courant d’air est frais, je remets mon coupe vent puis rattrape, avant la fin du tunnel, mes compagnons de route en roulant à plus de 70 km/h.

Nous reformons un petit groupe jusqu’au ravitaillement de SAINT-JEAN-EN-ROYANS.

Une petite collation bienvenue en attendant d’attaquer le morceau de la journée, le col de la Machine.

Je repars en compagnie d’un seul cycliste du groupe, un cycliste de Die.

Dès la sortie du village nous sommes doublé par un tout jeune coureur du Team Savoldi (hors cyclosportive me semble-t’il), il a un bon coup de pédale et s’en va.

Nous montons tranquillement avec le cycliste de Die, au départ il était quelques dizaines de mètres devant puis ce fût l’inverse jusqu’au sommet.

Il faut dire qu’à ma surprise j’arrive à mieux tourner les jambes mais je crois que cela vient du fait que j’ai relevé ma selle de plus d’1 cm (à la vue des photos de notre sortie en Ardèche, je trouvais ma position trop basse), j’ai pris le risque même la veille d’une cyclosportive.

Dans la montée vers le col de Lachau, je le lâche irrémédiablement et commence à rattraper d’autres cyclos.

Descente rapide sur VASSIEUX et son ravitaillement.

Je vois arriver mon compagnon, mais il se plaint de mal de pied et ne peux pas me suivre.

Je repars seul, double à nouveau 3 cyclos dans le col de Saint-Alexis.

Je dois m’arrêter dans la descente, que j’étais en train de faire à fond, pour remettre mon coupe-vent à cause d’une rincée subite.

Le dernier cyclo que j’avais doublé me rattrape et finalement nous allons rouler sous l’averse jusqu’à SAINT-MARTIN-EN-VERCORS, nous continuons vers SAINT-JULIEN-EN-VERCORS, entre-temps la pluie a cessé et le soleil est revenu, nous reprenons deux cyclos qui ne peuvent pas suivre le rythme.

Je lâche mon compagnon dans les derniers mètres de la montée et fais la descente vers le Pont de la Goule Noire, à nouveau à fond.

Dans la montée finale des Gorges de la Bourne, je constate au panneau « arrivée 15 kms » que je suis à 6H02, je me mets le challenge d’aller chercher l’or, il faut que je fasse moins de 6H42, du coup j’accélère le rythme ce qui me permets de doubler encore un cyclo et d’en rattraper deux autres que j’avais en point de mire.

Je prends la tête de ce groupe de 3 et mène un bon train dans la remontée vers MEAUDRE, malgré une nouvelle averse, puis AUTRANS, je roule trop fort et ils ne peuvent pas prendre de relais mais la fatigue venant je lève le pied et ils peuvent alors me relayer.

A 2 kms de l’arrivée, je dis à l’un deux que j’aimerais aller chercher l’or.

Du coup, tout le monde y met du sien et nous arrivons tous les 3 au sprint à AUTRANS après 6H41’41’’.

Il restait 19 secondes.

 

 

Parcours au compteur : 158 kms – moyenne de 24,2 km/h - 6H41’15’’ – FCmoy/max 139/158 puls/mn – 6201 Kcal – 2730 m D+.

 

Au classement scratch officiel : 6H41’41’’ pour une 217ième place.

20100523-011 Challenge du Vercors (Alpes)

 

Ci-dessous le fichier cardio.

ChallengeVercors230510

 

 

A l'arrivée, je tombe nez à nez sur Pierre CHEVALIER, nous discutons un bon moment, il n'a pas gagné cette année (encore 3ième après la Scott 1000 bosses).

 

Je rejoins ensuite Jean-Christophe puis je vais me restaurer (arrivé depuis longtemps, il a déjà mangé).

20100523-007 Challenge du Vercors (Alpes)

Ensuite douche puis je retourne retirer mon diplome.

Enfin un bon demi pour se réhydrater. 

20100523-017 Challenge du Vercors (Alpes) 

 

 

Je suis super content d’avoir réussi ce parcours et en plus d’avoir décroché un brevet d’or.

La sortie en Ardèche de la semaine a été très bénéfique.

Je vais voir aussi à remonter encore un peu ma selle et il faut aussi un pignon plus grand mon 34x23 étant un peu limite pour grimper des cols avec des pentes du style du col de la Machine.

 

Quelques nouvelles de Jean-Christophe :

Il a fait un super temps de 5H05 (49ième) malgré une chute dans la descente du col de Lachau, ce qui lui a fait perdre le contact avec le groupe dans lequel il était, dont certains coureurs du Team Chamrousse (lesquels ont fini vers la 24ième place).

20100523-014 Challenge du Vercors (Alpes)20100523-013 Challenge du Vercors (Alpes)

Plus de peur que de mal

Allez voir son blog qui est dans mes liens.

Voir les commentaires

Sortie « vélo boulot » du 20 mai: sous le vent sans les voiles

20 Mai 2010, 23:00pm

Publié par Bernie38

Départ de la maison à 6H17.

Sur ma terrasse, la température est fraîche, il fait 7°C.

Le ciel est clair.

J’ai décidé de partir un peu plus tôt pour essayer de passer avant le flot de voiture.

Je pars avec le cuissard court et les jambières, la veste manches longues avec un maillot manches courtes dessous pour le soir, un bandana sous le casque, le gilet fluo par-dessus et un coupe-vent dans la poche.

La température en rase campagne descend à 6°C.

Le vent est orienté au nord mais on ne le sent pas encore trop.

Mais dès que le soleil se lève, le vent en fait de même.

 

Toujours le même parcours le matin : TREPT -> CREMIEU -> PONT-DE-CHERUY –> JANNEYRIAS -> PUSIGNAN -> MEYZIEU -> DECINES -> VAULX-EN-VELIN -> LYON.

 

Après la sortie en Ardèche de mardi, j’ai décidé de ne pas forcer et d’essayer de faire tourner les jambes et je m’y tiens.

Arrivé sur Lyon, je constate que le ciel s’est couvert (c'est Spakito68 qui nous envoie ses nuages d'Alsace!!!!!!!!!).

 

Parcours : 49,3 kms – 1H45’37’’ – moyenne 28,8 km/h – FCmoy/max 134/154 puls/mn – 125 D+ - 1568 Kcal.

Aller200510 

Ce soir, j’ai décidé de ne pas rallonger le parcours, premièrement parce que le vent est violent en rafales et deuxièmement parce que je ne veux pas m’user avant le Challenge Vercors de dimanche prochain.

 

16H18 : départ de LYON par mon itinéraire habituel jusqu’à JONAGE, puis JONS, VILLETTE D’ANTHON, CHAVANOZ et là je rentre directement par CREMIEU.

Je suis resté en veste manches longues car il y a encore des passages nuageux.

Tout le long de mon parcours retour j’ai le vent de travers.

 

Parcours : 54,9 kms – 2H00’00’’ (tout rond) – moyenne de 28,4 km/h  - FCmoy/max 129/149 puls/mn  – 1669 Kcal – 340m D+

Retour200510 

 

TOTAL du jour= 104,2 kms – depuis le 1ier janvier 2971 kms pour 23065m D+ et 114,5 H de selle.

Voir les commentaires

Sortie du 18 mai: sur les routes de l'Ardéchoise

19 Mai 2010, 20:15pm

Publié par Bernie38

Voilà le grand jour de notre sortie « reconnaissance » en Ardèche, avec Philippe et Bruno, collègues du boulot, et Jean-Christophe du même club que moi.

Je sais que la journée ne sera pas facile car ils sont tous largement au-dessus de moi, il n’y a qu’à voir leurs résultats sur les cyclosportives Corima et Scott 1000 bosses, en particulier.

 

Départ de Bourgoin-Jallieu à 6H15, arrivée à LAMASTRE vers 8H15.

Préparatifs, tout le monde se pose la question sur l’habillement, compte-tenu de la fraîcheur et du vent.

Finalement, je mets un maillot à manches courtes et les manchettes, un cuissard court et les jambières, le coupe-vent dans la poche.

Je mange un gâteau de riz au caramel avant de décoller.

 

Au moment de partir, je me rends compte que j’ai oublié de fixer mon cardio sur le cintre. Oups !!!!

Départ de notre sortie à 8H31, précisément.

Direction le col des Nonières, la route a été refaite en plusieurs tronçons et elle est roulante, il fait assez frais et le vent est tourbillonnant, impossible de savoir dans quel sens il souffle.

La montée est assez vite avalée, il nous faut 32 mn pour arriver au sommet.

La descente sur LE CHEYLARD est rapide, très roulante, refaite l’an passé pour l’Ardéchoise, malgré des zones en travaux.

Je me laisse aller et m’aperçois que j’ai fait le trou.

Bruno revient quand même sur moi et nous menons un train d’enfer jusqu’au CHEYLARD, que nous atteignons après 45 mn.

Philippe et Jean-Christophe ne sont pas en vue.

Bruno décide de rouler et nous attaquons la longue montée vers le Col de Mézilhac.

Je suis bien et je reste à la hauteur de Bruno.

Dans la montée, je m’envoie une poche de crème de marron.

Après DORNAS, la route s’élève d’un coup et nous rentrons dans les lacets menant au col.

Nous apercevons, enfin, Philippe et Jean-Christophe, ils ont un bon kilomètre de retard.

Jean-Christophe nous rattrape rapidement et s’en va avec Bruno.

Je monte tranquillement, à mon train, Philippe finit par me rattraper et s’en va également.

Par moment le vent, suivant le sens du lacet, est vraiment défavorable.

A 3 km du sommet, la route est en travaux (sur plus d’un kilomètre), il n’y a plus de goudron, ce n’est que terre et cailloux (ferait-on un cyclo-cross ?), il faut faire attention à ne pas percer ou endommager une jante.

Enfin le col, en plein vent et il fait froid (8°C), le ciel ensoleillé au départ s’est progressivement couvert.

Il y a 1H58 que nous sommes partis.

20100518-002 Col de Mézilhac (Ardèche)

Je revêts le coupe-vent pour la descente.

Une barre de « mars » et ça repart.

Je rentre dans l’inconnu.

Descente rapide jusqu’à ANTRAIGUES-SUR-VOLANE, gorges magnifiques, dommage je ne me sois pas arrêté pour prendre une photo.

2H22 de vélo et nous arrivons à ce magnifique village en pierres.

Petite pause (et poses photos) pour se ravitailler, une barre d’Isostar.

20100518-004 Antraigues (Ardèche) 

P180510 10.500001

Bruno, Jean-Christophe et Philippe

P180510 10.510001

En plus il fait très bon avec quelques rayons de soleil, on aimerait en profiter mais il nous faut repartir en direction d’AIZAC.

Très rapidement, je me retrouve seul, je monte à mon train, les 3 autres lascars sont partis.

La montée est à l’abri du vent et la température est agréable (17°C).

Passé AIZAC (2H43), la route est en faux plat et ne rend pas.

Je ne parviens pas à rentrer sur mes 3 compagnons.

Passage dans le village de LABASTIDE-SUR-BESORGUES.

C’est ensuite la montée vers le col de la Moucheyre, c’est le 140ième col répertorié que je franchi, après 3H09 de pédalage, avec un petit panneau indicateur en bois.

Descente vers BURZET.

La route ne rend toujours pas, revêtement grossier, route sinueuse avec parfois des gravillons.

J’arrive enfin à BURZET (3H18), où je retrouve mes 3 amis, je compte bien me ravitailler sérieusement, car il est près de midi, je mange l’un des deux sandwichs que je m’étais préparés, pensant manger l’autre un peu plus tard.

20100518-005 Burzet (Ardèche)

Après une pause d’environ 10 mn, nous repartons pour la longue et difficile montée dite de La Baricaude.

20100518-010 Col de la Baricaude (Ardèche)

Rapidement je me retrouve seul.

La température varie entre 17 et 19°C, en fonction des passages à l’ombre ou dans le vent, ce dernier étant par moment vraiment pénible, le coté agréable c’est qu’il y a de plus en plus de soleil.

J’arrive au sommet (4H37), en plein vent, pas de panneau indicateur du col, il m’a donc fallu plus d’une heure pour gravir les 12 kms et 725m de dénivelé.

Je remets mon coupe-vent puis je redescends en direction de SAGNES-ET-GOUDOULET.

Mes collègues m’ont attendu un peu plus bas.

20100518-013 Col de la Baricaude (Ardèche)

Petit arrêt de 5 mn, ravitaillement, une barre d’Isostar, les gourdes commencent à être vides, il faut trouver de l’eau.

Nous repartons en direction du Gerbier de Jonc.

La route est assez vallonnée mais nous sommes en plein vent.

Jean-Christophe et Bruno sont partis devant, Philippe reste avec moi.

La Burle, comme ils disent sur le plateau ardéchois, est très pénible.

Dans les dernières rampes il y a encore de la neige dans les fossés et sur les bas-côtés.

Nous arrivons enfin au col du Gerbier-de-Jonc (5H24), les 8 derniers kilomètres ont été durs avec ce vent.

20100518-019 Mont Jerbier de Jonc (Ardèche)

Je pensais que Jean-Christophe et Bruno auraient été faire le plein de leurs gourdes à la source de la Loire, et ben non !!!!!!!.

Séance photos au pied du mont.

20100518-022 Mont Jerbier de Jonc (Ardèche)

20100518-018 Mont Jerbier de Jonc (Ardèche)20100518-020 Mont Jerbier de Jonc (Ardèche)

Nous repartons en nous disant que nous trouverons de l’eau à ARCENS, cette belle ville d’eau, mais rien, nous continuons vers SAINT-MARTIN-DE-VALAMAS (6H04) puis nous bifurquons vers LE CHEYLARD.

Bruno et Philippe sont devant, avec Jean-Christophe nous sommes décidés de trouver de l’eau dans LE CHEYLARD où nous arrivons (6H20).

Dans un bar sur la place de la fontaine nous faisons remplir nos gourdes.

Nous repartons enfin, cela fait près d’un quart d’heure que nous tournions pour trouver de l’eau.

C’est parti pour la dernière ascension du jour, le col des Nonières, dans l’autre sens.

Dans la première partie plutôt plate, j’arrive à suivre le train mais dès que la route s’élève je ne peux plus, je n’ai plus de jus, je suis scotché, Jean-Christophe reste avec moi pendant que Philippe et Bruno sont à l’avant.

20100518-023 Col des Nonières (Ardèche)

Le sourire, c'est juste pour la photo

20100518-024 Col des Nonières (Ardèche)20100518-025 Col des Nonières (Ardèche)

Par moment je n’en peux plus, la vitesse tombe à 8 à l’heure, les maisons de NONIERES au niveau du col sont en vue.

20100518-026 Col des Nonières (Ardèche)

Enfin le col (7H07), une dernière barre de d’Isostar et c’est la descente jusqu’à LAMASTRE.

Arrivée après 7H26 d’effort.

A l’arrivée, je mange mon deuxième sandwich et un gâteau de riz au caramel, je commençais à avoir faim.

Bruno qui était venu de Tournon à vélo est déjà reparti, quelle santé !!!!!!!

 

Parcours du jour : 159,1 kms – 7H26’14’’ – 23,4 km/h - FCmoy/max 136/156 puls./mn – 2735m D+ - 6663 Kcal.

 

Données du compteur/cardiofréquencemètre :

SortieArdèche180510

 

Pour d'autres photos de paysages, rendez-vous sur le blog de Jean-Christophe qui est dans mes liens.

 

Bilan :

Sortie très agréable, même si j’ai souffert, avec un bon kilométrage et un bon dénivelé.

Par moment on a roulé vite, on se serait cru sur une …………. « cyclosportive »!!!!!!!!!

Je pense que j’aurais dû mieux m’alimenter car dans le dernier col je n’avais plus de jus.

J’ai découvert le circuit après MEZILHAC jusqu’au Gerbier-de-Jonc, cela me servira si je tente l’AVM, mais c’est une autre paire de manche parce qu’il y a 120 kms de plus à parcourir, il faudra gérer autrement si je veux y arriver.

Voir les commentaires

Sortie du 16 mai: Randonnées Pontoises en Isle Crémieu

17 Mai 2010, 11:40am

Publié par Bernie38

Aujourd’hui mon dernier gone a un tournoi de rugby à Chavanoz.

Je l’emmène pour 8H30 mais cela me fait court pour aller à Bourgoin pour une sortie club d’autant que je voudrais être revenu pour midi.

Du coup, je profite de l’occasion pour aller faire le rallye de PONT-DE-CHERUY, commune distante d’un peu plus de 2 kms.

 

Randonnées pontoises 160510

Après inscription, je prends le départ à 9H08.

J’aurais aimé faire le 93 kms mais je me dis que je n’aurais pas le temps.

Je pars en pensant que je verrais en cours de route.

Comme je pars seul, je décide de rouler un peu fort pour tenter, éventuellement de trouver un groupe.

Coté météo, la température n'est pas trop fraîche (9°C), le ciel est couvert mais le vent est enfin tombé, cela change des jours précédents.

 

Le parcours est plat jusqu’à CREMIEU, ensuite on attaque la première montée vers ANNOISIN-CHATELANS (418m d’altitude), 4,5 kms avec 200m de dénivelé, je double quelques cyclos.

Le long de la route il y a des panneaux indicateurs pour le « Rhône-Alpes-Tour-Isère ».

La randonnée emprunte une partie du circuit du jour.

Je montre à un bon train, sommet à 1 km m’annonce un panneau.

Même si je connais très bien le coin, c’est agréable d’avoir des repères.

Ensuite on redescend le val d’Amby et à HIERES-SUR-AMBY bifurcation à droite pour remonter vers TORJONAS, deuxième difficulté, 3 kms avec 150m de dénivelé.

J’ai décidé me monter assez fort car je sais que je ne ferais que le circuit de 60 kms (vert+orange).

Arrivé à TORJONAS, il y a le ravitaillement.

Je repars ensuite sur le 60 kms, direction OPTEVOZ, puis la montée assez régulière vers SICCIEU, ensuite CARISIEU, je suis près de chez moi, une remontée de 1 km à 12% et arrivée au deuxième ravitaillement à DIZIMIEU.

Je redescends vers les gorges de la Fusa (gare de Dizimieu).

Là, au lieu de tourner à droite sur le 60 kms, je tourne à gauche sur le 120 kms pour faire une boucle supplémentaire (deuxième boucle en rouge) afin de rallonger un peu.

Montée de SAINT-HILAIRE-DE-BRENS, 67m de dénivelé pour 1,3 kms, dont 400m à plus de 15%, puis descente très rapide vers VENERIEU (74 km/h), où je retrouve le circuit du « R.A.T.I. ».

Montée sur MORAS, 5,5 kms pour 130m de dénivelé, un panneau indicateur m’indique sommet à 2 kms (mais le sommet indiqué n'est pas au point le plus haut).

Retour par le plateau à CREMIEU puis par la plaine de VILLEMOIRIEU.

Le soleil fait enfin son appartion.

 

Parcours du jour : 69,9 kms – 2H43’24’’ – moyenne 26,9 km/h – 795m D+ - FCmoy/max 142/165 puls./mn – 2641 Kcal.

 

Données du cardio et profil :

 

Randonnéespontoises160510 

 

Après une petite collation à l'arrivée, je repars à Chavanoz, il est midi, objectif atteint.

Après midi rugby.

 

Finalement c’est un bon entraînement pour la sortie programmée mardi en Ardèche avec deux collègues de boulot et Jean-christophe.

Avec mes collègues nous avons prévu cette sortie de reconnaissance au départ de LAMASTRE (départ entre 8H00 et 8H30) pour un parcours estimé à 160 kms.

Voir les commentaires

Mon premier BRM: le 400 kms de Beaurepaire les 8 et 9 mai

10 Mai 2010, 21:08pm

Publié par Jean-Pierre

Je n’avais pas trop parlé de ce brevet car j’attendais d’en savoir plus coté météo.

Samedi matin, avec Jean-Christophe, compte tenu des dernières prévisions, nous nous décidons pour aller le faire.

 

Nous nous rendons à BEAUREPAIRE où nous retrouvons son beau-père Jean-Paul et ses collègues du club de VOIRON, Patrick et Michel, nous allons former un noyau dur qui restera jusqu’au retour à BEAUREPAIRE, l’épouse de Jean-Paul, Marie-Claire, suit en voiture.

 

20100509-003

Pierre, Jean-Christophe et ses enfants, Jean-Paul et moi-même

 

Préparatifs.

Pour moi, comme c’est une première, j’écoute les conseils des « anciens », en particulier de Jean-Paul, qui a déjà fait quatre fois Paris-Brest et nombre de BRM.

J’étais parti pour débuter ce BRM en court mais, sur ses conseils avisés, je mets donc dès le départ les jambières (je n’avais pas prévu de cuissard long).

Je mets aussi le gilet fluo.

Nous chargeons nos sacs d’affaires de rechange et l’alimentation dans la voiture de Jean-Paul.

 

Nous nous rendons ensuite sur la ligne de départ pour la traditionnelle photo, tout le monde n’est pas encore présent sur la quarantaine d’inscrits.

Le ciel s’est couvert petit à petit depuis que nous sommes arrivés et l’air commence à se rafraîchir.

Nous sentons même quelques gouttes de pluie.

Le départ est donné à 16H02.

 

Direction LA COTE SAINT-ANDRE.

Dès la première côte, le groupe se casse en deux, nous restons une bonne vingtaine.

Nous laissons partir ceux qui ont envie de rouler fort.

Après LE GRAND LEMPS, la pluie commence à s’intensifier, nous profitons d’avoir passé le sommet (point culminant de ce brevet à 540 m d’altitude) pour s’arrêter (pause technique), certains en profitent pour s’équiper, coupe-vents et gilets fluo.

20100509-005

 

La route redescend en direction de BURCIN, direction VIRIEU-SUR-BOURBRE, elle est vallonnée jusque LES ABRETS où nous prenons la route pour AOSTE pour rejoindre le Rhône que nous franchissons vers CORDON.

Les visages sont encore radieux.

20100509-007

20100509-00820100509-009

20100509-010 

Nous roulons à un bon rythme et atteignons BELLEY, pour un premier pointage.

Il est 19H07.

Nous retrouvons quelques éléments du groupe précédent à la terrasse d’un café.

Le pointage semble laborieux, ils nous indiquent un « Tabac » encore ouvert un peu plus loin, nous nous y rendons.

Arrêt de 4 mn, puis le groupe repart, nous perdons quelques éléments et nous retrouvons une douzaine.

Direction SAINT-RAMBERT-EN-BUGEY.

Un peu plus loin, la pluie s’intensifie, même si nous sommes passés après le plus gros de l’averse, la route est détrempée, nouvel arrêt pour s’équiper de vêtements de pluie et sur-chaussures (les miennes sont dans la voiture).

20100509-012

 

Nous repartons et, un peu plus loin, Marie-Claire a eu la très bonne idée de s’arrêter, au vu de l’averse, pour s’enquérir si tout va bien.

Je peux donc mettre mes sur-chaussures et mes gants longs.

Patrick a mal aux mains et ne peut pas relever la fermeture de ses sur-chaussures, je l’aide.

Nous repartons.

Après la sortie de la vallée la pluie a cessé et les routes commencent à sécher.

Entretemps, nous avons été rattrapé par un coureur parti un peu en retard.

Nous continuons jusqu’à PONT-D’AIN, où nous avons prévu de nous arrêter pour manger.

Arrivée à PONT-D’AIN à 21H22, Marie-Claire nous a trouvé un emplacement à l’abri, même s’il ne pleut plus, à l’entrée d’une banque.

J’arrête mon compteur/cardio/thermomètre/altimètre/fréquencepédalagemètre et j’en passe.

Patrick nous annonce qu’il arrête là, il a trop mal aux mains et ne peut ni freiner, ni passer ses vitesses (souvenir de son récent STRASBOURG-HENDAYE de 1190 kms en 4 jours).

Il va monter dans la voiture et ne sera pas de trop pour seconder Marie-Claire.

 

Distance parcourue : 144,3 kms – moyenne de 29,1 km/h - 5H20’00’’ (tout rond) – FCmoy/max 126/157 puls/mn – 4169 Kcal – 865m D+.

Beaurepaire-Pontd'Ain080510 

 

Nous mangeons bien car la nuit va être longue et la fraîcheur qui s’annonce peut encore nous pomper de l’énergie.

Le ciel commence à s’éclaircir, il ne devrait plus pleuvoir.

J’enlève mes sur-chaussures et mes chaussettes trempées.

Je mets des chaussettes sèches et des chaussettes Gore-Tex par-dessus.

Je quitte également mon vêtement de pluie que je plie dans la poche arrière de ma veste mi-saison du club et mets un coupe-vent sec de l’Ardéchoise.

 

Il est 21H57 lorsque nous reprenons la route.

La nuit est tombée depuis un moment et nous allumons tous notre éclairage avant (dommage que Patrick ne soit plus là pour nous montrer son puissant éclairage).

Direction BOURG-EN-BRESSE par la nationale puis LONS-LE-SAUNIER.

20100509-01420100509-01720100509-01820100509-019

 

La route s’élève régulièrement, on le sent plus qu’on ne le voit, la nuit gomme le dénivelé.

Nous passons le sommet au niveau de COLIGNY.

La route descend régulièrement en direction de CUISEAUX, sauf une légère remontée vers SAINT-AMOUR.

Marie-Claire et Patrick sont partis devant en repérage.

Nous arrivons enfin à CUISEAUX et montons dans la ville pour nous rendre dans un bar qu’ils ont repéré.

Il est minuit.

Nous faisons pointer nos cartes et en profitons pour faire une pause car nous sommes pratiquement à mi-distance.

Ravitaillement et surtout un « bon demi » très bienvenu.

20100509-025

Les traits sont déjà tirés sur nos visages, on dirait que Michel dort

 

Lorsque nous allons repartir, je saisis mon vélo et je trouve que ma roue arrière pompe.

Crevaison.

Remplacement de la chambre à air et je trouve dans le pneu un bout de filament métallique ( ?) qu'il faut retirer du bout des ongles (penser à la pince à épiler).

20100509-026

 

Nous repartons en direction de PONT-DE-VAUX, il est 00H33.

Les routes sont vallonnées et sinueuses dans la traversée de la Bresse.

Maintenant le ciel est vraiment clair, nous voyons des étoiles et finalement la température reste acceptable, elle est de 9°C.

Nous arrivons à PONT-DE-VAUX, il est 2H27.

Il n’y a aucun commerce qui ne soit ouvert, il y a bien une vogue mais pas sûr que ce soit valable.

Sur la place principale il y a une boite aux lettres, ce sera donc « séquence carte postale », Jean-Paul a tout prévu.

Nous profitons de l’arrêt pour faire une pause miam-miam.

Quelques uns dans le groupe commencent à râler (gentiment) en trouvant que nous faisons trop d’arrêts, mais ils préfèrent rester avec nous.

Arrêt du compteur.

 

Distance parcourue : 103,2 kms – moyenne de 27 km/h - 4H30’19’’ – FCmoy/max 125/150 puls/mn – 3154 Kcal – 590m D+.

 

Pontd'Ain-PontdeVaux080510

 

Il est 2H44 lorsque nous repartons de PONT-DE-VAUX.

Nous rattrapons rapidement ceux qui étaient déjà repartis.

Nous traversons FEILLANS, REPLONGES et PONT-DE-VEYLE.

Les routes dans la région mâconnaise sont pas mal éclairées, ce n’est pas désagréable pour les yeux.

Nous arrivons ensuite à SAINT-DIDIER-SUR-CHALARONNE, où, bien entendu il n’y a pas âme qui vive, il est 4H08, nouvelle « séquence carte postale », merci Jean-Paul, arrêt de courte durée, 5mn.

Nous repartons en direction de CHALAMONT, traversée tranquille de La Dombes.

Un peu avant d’y arriver, ma roue arrière se remet à pomper.

Arrêt pour effectuer un regonflage avec une cartouche de CO2.

La voiture s’est arrêtée un peu plus loin et j’en profite pour remettre un coup de pompe à pied (la chambre à air doit être seulement poreuse).

Nous décidons de continuer jusqu’à CHALAMONT et d’aviser.

Finalement nous continuons jusqu’à MEXIMIEUX, lieu de notre prochaine halte ravitaillement où nous arrivons vers 6H30.

Un petit pain au chocolat ou croissant nous attend (belle attention de Marie-Claire et Patrick).

Je bois même un café, alors que je n'en bois jamais.

Avant de repartir, il faut penser à ma roue.

Nous changeons carrément le pneu et la chambre à air.

Je serais plus serein parce que cela faisait un moment que ça me prenait la tête.

Nous repartons ensuite en direction de LOYETTES, puis CREMIEU.

20100509-031

 

Avec Jean-Christophe nous sommes les « régionaux de l’étape » et nous prenons la direction des opérations pour amener tout le monde à BOURGOIN-JALLIEU, dernier point de contrôle avant celui de l’arrivée.

J'ai trouvé un bon rythme.

Est-ce du au jour qui est revenu, au café bu, au problème réglé de ma roue arrière, un peu de tout ça?  

Les autres membres du groupe n’ont pas pu boire un café à MEXIMIEUX, tout était fermé, et nous pensions qu’ils pourraient le faire à LOYETTES, mais mauvaise surprise tout est fermé et de même à CREMIEU.

Nous passons à 4 kms de chez moi.

Après le pointage vers 8H40, ils trouvent un café ouvert à BOURGOIN-JALLIEU et s’y rendent.

Au bout d’un moment d’attente, nous décidons de poursuivre notre route.

20100509-03420100509-035

20100509-036

Attente à la gare de Bourgoin-Jallieu

 

Nous repartons à 4.

La montée en direction de SAINT-JEAN-DE-BOURNAY m’est difficile, je commence à ne plus avoir d’énergie et cela se voit sur mon visage.

Jean-Paul me fait passer devant et tous les trois se calent sur mon train (on pourrait dire de sénateur !!!!) jusqu’au lieu-dit Le Raffour, au sommet.

20100509-03820100509-039

Ensuite descente vers MEYRIEU puis SAINT-JEAN, c’est d’ailleurs plutôt un faux plat.

Ensuite la dernière difficulté, la côte vers LIEUDIEU et SEMONS, très usante surtout quand on a plus de jus.

Jean-Paul et Michel sont partis devant, à quelques centaines de mètres, Jean-Christophe m’accompagne, mais ils relèvent le pied et la jonction est faite un peu avant le sommet répertorié sous le nom de col de Devès où nous passons tous ensemble.

Je me refais un peu en menant le train sur les faux plats d’ARZEY à SAINT-BARTHELEMY et nous arrivons enfin à BEAUREPAIRE.

Il est 10H50.

 

Distance parcourue : 174,8 kms – moyenne de 24,6 km/h (vent de face) - 8H06’02’’ – FCmoy/max 121/148 puls/mn – 5270 Kcal – 1020m D+.

 

PontdeVaux-Beaurepaire090510

 

Distance totale parcourue : 422,3 kms en 18h48 (temps auquel il faut décompter tous les arrêts et les pauses) – 2475m D+.

 

Petite collation à l'arrivée.

20100509-04020100509-04120100509-042 Quelles têtes on a tous!!!!!!

 

 

 

Pour un premier BRM je suis très satisfait.

Jamais je n’avais parcouru une telle distance (la plus longue à ce jour était l’Etape du Tour 2004, LIMOGES->SAINT-FLOUR, ses 245 kms et 9 cols, mais en mode cyclosportif et en 10H07).

J’ai quelques enseignements à tirer de ce BRM si je veux tenter plus long.

J’ai eu quelques échauffements aux fessiers malgré la crème dont je m’étais enduit, mais pas d’ampoule.

 

J'ai vraiment apprécié cet « esprit cyclotouriste », entraide est le mot le plus approprié qui me vient.

 

 

Voir les commentaires

Sortie « vélo boulot » du 7 mai

7 Mai 2010, 20:49pm

Publié par Bernie38

Après une semaine sans vélo à cause de la météo et du séjour à Chamonix, hier soir j’avais pris la décision de reprendre le vélo ce matin, coûte que coûte, pour aller au boulot, cela commençait à me manquer.

 

Départ de la maison à 6H27.

Sur ma terrasse, la température est relativement fraîche, il fait 6°C et le ciel est bien bouché, pas une éclaircie en vue.

Je pars avec le cuissard court mais avec des jambières, la veste mi-saison manches longues du club, des chaussettes Gore-Tex, des gants longs, un bandana sous le casque, un coupe-vent, et le gilet fluo par-dessus.

La température en rase campagne ne descend pas en dessous de 6°C, je suis bien.

 

Toujours le même parcours le matin : TREPT -> CREMIEU -> PONT-DE-CHERUY –> JANNEYRIAS -> PUSIGNAN -> MEYZIEU -> DECINES -> VAULX-EN-VELIN -> LYON.

 

Comme je ne sais pas ce que je vais faire ce week-end, ce matin j’avais décidé de ne pas forcer et d’essayer de faire tourner les jambes.

Mais finalement je me suis pris au jeu.

A PONT-DE-CHERUY, je regarde ma moyenne horaire.

J’ai fait 17 kms à 31,3 km/h, du coup je me donne un objectif : essayer de tenir cette bonne moyenne.

A l’entrée de LYON, je suis encore à 30,8 km/h.

Satisfaction même si elle tombe à 29,9 km/h sur le dernier km (à cause d’un camion poubelle arrêté au milieu d’une rue, mais j’ai quand même battu mon temps.

 

Parcours : 49,3 kms – 1H40’27’’ (meilleur temps pour 2010) – très bonne moyenne de 29,9 km/h – FCmoy/max 146/165 puls/mn – 120 D+ - 1729 Kcal.

Aller070510

 

 

Ce soir, pour le retour, j’ai décidé de ne pas trop rallonger le parcours, pour en garder pour le week-end.

 

16H19 : départ de LYON par mon itinéraire habituel VILLEURBANNE, VAULX-EN-VELIN, MEYZIEU puis JONAGE, JONS, VILLETTE D’ANTHON, CHAVANOZ et HIERES/AMBY.

Le vent, de secteur sud très faible ce matin, a tourné au secteur nord, je le vois au sens de décollage des avions à Saint-Exupéry, mais il n’est pas du tout sensible, la température quant à elle affiche 15°C en moyenne.

Je remonte par le val d’Amby, où il fait toujours plus frais qu'ailleurs, c’est acceptable aujourd'hui.

Je rentre sans détour directement à la maison par OPTEVOZ, SICCIEU et CARISIEU.

 

Parcours : 57,9 kms – 2H07’00’’ – très bonne moyenne de 28,4 km/h  - FCmoy/max 141/160 puls/mn  – 2043 Kcal – 380m D+.

 Retour070510

TOTAL du jour= 107,2 kms.

Depuis le 1ier janvier 2211 kms pour 16585m D+ et 84 H de selle.

 

Voir les commentaires

Balades autour de Chamonix

6 Mai 2010, 17:00pm

Publié par Bernie38

Nos grandes filles nous ont offert pour Noël une Smartbox.

Nous avions choisi, il y a plusieurs mois déjà, de passer deux jours à Chamonix.

Visites prévues : la Mer de Glace (montée avec le petit train du Montenvers) et l’Aiguille du Midi (montée par le téléphérique).

 

La semaine précédente le temps était magnifique mais, comme chacun a pu le constater, il a changé ce week-end.

Lorsque nous arrivons à Chamonix, lundi matin 3 mai, le temps est bien couvert, il tombe quelques gouttes, les sommets des montagnes environnantes sont invisibles.

 

Nous maintenons notre excursion vers la Mer de Glace.

P030510 10.500001

Montée très agréable dans le train : la pente est raide, par endroit elle dépasse les 20%, je ne voudrais pas avoir à la monter à vélo !!!!!

Le train grimpe lentement, entre 15 et 20 km/h.

Il y a des zones de croisement entre le train qui monte et celui qui descend.

P030510 11.160001P030510 11.160002

 

Arrivés au Montenvers, le ciel est bouché, on ne voit pas le glacier 300 à 400 m en dessous.

Nous descendons vers le glacier, d’abord par une petite télécabine, puis par un escalier de 350 marches.

 

P030510 12.070001P030510 12.390001

Visite de la grotte creusée dans le glacier et des sculptures de glace.P030510 12.160001

Je voudrais aller faire un tour le long du glacier mais l’accès n’est autorisé qu’aux skieurs et aux grimpeurs ( ??) et pas à tout le monde même équipé de chaussures de montagne comme nous.

Nous remontons ensuite les 350 marches de l’escalier puis nous reprenons la petite télécabine.

Le temps est toujours bien bouché, de temps en temps une petite trouée et le glacier est éclairé par le soleil.

P030510 13.240001P030510 13.260002

Au niveau du site du Montenvers il y a également une exposition sur des cristaux et une sur la faune locale que nous visitons.

Nous redescendons ensuite à Chamonix par le train.

P030510 13.540001

P030510 14.040001P030510 14.040002

Le soir reblochonnade au restaurant puis retour à l’hôtel.

 

Le lendemain, mardi 4 mai, après une nuit bien agitée, pluie et vent violent, le temps est encore bouché.

Les webcams installées au sommet de l'Aiguille du Midi ne nous montrent que du brouillard avec vent de 70 km/h et -7°C, en plus il est tombé 40 cm de neige pendant la nuit.

Nous ne prendrons donc pas le téléphérique puisqu’il n’y rien à voir au sommet.

Nous décidons de partir faire une marche dans la montagne au dessus de Chamonix dans le versant sud du Brévent.

P040510 11.160002

Partis de l’Office du Tourisme en direction de la Pierre à Ruskin, puis le balcon sud et retour par les Moussoux.

P040510 10.480001

La pierre à (John) Ruskin

Le temps s’éclaircit un peu, le plafond de nuages remonte mais pas suffisamment pour découvrir les hauts sommets, aucune visibilité vers l’Aiguille Verte et les Drus, ni les Grandes Jorasses, ni l’Aiguille du Midi, ni le Mont-Blanc, toutefois belle vue sur le glacier des Bossons.

P040510 11.000001P040510 11.010001-copie-1

Marche de 2H30, environ entre 5 et 8 kms, difficile à évaluer, pas d’indication de km.

Nous rencontrons quelques marcheurs, ainsi que des employés qui entretiennent le chemin, ratissage au râteau à feuille, c’est la première fois que nous voyons ça.

P040510 11.130001

P040510 11.170001

Après cette marche très agréable, petit réconfort au restaurant, toujours avec les spécialités locales : crozets et jambon de montagne.

Miam, miam.

Retour à la maison.

Voir les commentaires

Bilan du mois d’avril

5 Mai 2010, 17:44pm

Publié par Bernie38

6 sorties « route » (toutes avec le TIME Edge) pour 685 kms (en retrait de 200 kms par rapport à mon meilleur total pour un mois d'avril réalisé en 2009), 7000m D+ et 27H de selle.

1 seule sortie VTT de 33 kms.

 

Dans le détail pour la route:

- 1 cyclosportive, la SCOTT 1000 bosses (parcours de 135 kms).

- seulement 2 sorties « vélo-boulot » de 130 et 120 kms A/R.

-  une seule sortie avec le club.

- deux sorties en solo.

 

Je ne suis pas satisfait de ce mois d’avril car je pensais monter en puissance et faire tourner le compteur mais, pour des raisons diverses et variées (vacances à Paris, bricolage, jardinage, réunion au boulot et associations, rhume), je n’ai pas roulé autant que j’aurais voulu, malgré une météo plus que favorable.

Cela s’est ressenti au niveau de ma performance sur la Scott dont je suis très déçu du résultat, seules satisfactions avoir terminé et surtout le plaisir d’avoir fait la connaissance d’un autre blogueur, Olivier P. (cyclosport), et d’avoir roulé un bon moment avec lui.

 

Autre satisfaction sur ce mois, c’est ma moyenne par sortie : 114 kms pour 25,5 km/h.

 

TOTAL depuis le 1ier janvier : 20 sorties « route » pour 2104 kms, 16085m D+ et 80,5 H de selle et 389 kms de VTT.

 

Pour la route, je suis en retrait de près de 200 kms par rapport au total à la même époque lors de ma meilleure année (2002) durant laquelle j’avais dépassé les 8000 kms, je peux encore tenir cet objectif pour 2010.

 

Début avril j’espérais pouvoir faire nettement monter le compteur, je réitère cet espoir pour le mois de mai, bien que la météo de ce début de mois ne soit pas engageante, mais l’espoir fait vivre comme on dit.

Voir les commentaires