Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Jean-Pierre

Sortie "Vélo-boulot" du 23 août 2011: Tropique au compteur

24 Août 2011, 07:02am

Publié par Bernie38

Aujourd'hui, c'est sortie "vélo-boulot", la 29ième de l'année.

Ce matin, rien à redire, il fait bon, déjà un petit 24°C dans mon Nord-Isère à 6H30, l'explication quelques nuages se sont invités dans le ciel pendant la nuit réduisant le rafraîchissement nocturne, du coup c'est une température idéale pour rouler à vélo, ciel encore nuageux mais s'éclaircissant, très léger vent de sud (en regardant la chaîne météo, j'avais vu que les nuages devaient se dissiper, pas de pluie en vue).

Sur la route tout va bien jusqu'à la sortie de JANNEYRIAS, il y a un peu plus de circulation que les 2 semaines précédentes, retour de vacanciers oblige, mais cela n'est pas gênant.

Toutefois, après le passage du dernier feu, un foufurieuxmotorisé, au volant d'un Berlingo, trouvant sans doute que je roulais trop doucement à plus de 40 à l'heure, me double de l'autre coté d'un haricot, à contre-sens (il n'y a pas déjà assez d'accident de ce type sur autoroute), il se rabat brutalement après le haricot en ayant falli percuter la voiture qui me précédait.

Est-ce un effet de la chaleur ou une connerie naturelle de cet individu.

Retour le soir vers 16H15, le vent de sud s'est renforcé dans la journée, il souffle même en rafales violentes.

Je dois lutter contre ce véritable Scirocco, un vent chaud, il fait 38°C, l'avantage c'est qu'il me sèche au fur et à mesure, pas de transpiration qui coule partout, maillot sans manche de l'Ardéchoise ouvert, je progresse pas trop mal.

En 1986, Muriel Dacq chantait "Tropique au compteur", une chanson sur laquelle certain(e)s se sont trémoussé(e)s.

Viens et dis-moi les mots qui font de moi

L'été...

Chaud, chaud, chaud, chaud

Chaud, chaud, chaud, chaud

Sorti de la playa, mama mia que calor

En la discoteca, han han !

Sorti de la playa, mama mia un tropique

un discoteca han han ! (pour la suite cliquer sur le lien)

Bon d'accord ce n'est pas la playa ni la discoteca mais la campana, mais il fait chaud quand même.

P281010 17.130001

A JONS, une envie de trempette (photo d'archive)

Le final de mon parcours retour remonte et le vent est de face, dur, dur.

Distance du jour: 128 kms en 4H29, à près de 28,5 km/h, un petit 560m D+.

A l'arrivée, ce n'est pas le champagne mais une bière bien fraîche pour reminéraliser l'organisme.

Avec 3747 kms au compteur, je bats d'ores et déjà mon total "Vélo-boulot" 2010.

Maintenant, mon prochain objectif, battre mon record de 5054 kms en 2000.

Mais il y a encore du ............................ boulot, c'est le cas de le dire.

Ah oui, j'allais oublier (en fait j'avais bien oublié mais j'ai rajouté), compteur total route depuis le début de l'année à plus de 8000 kms.

Voir les commentaires

Sortie du 21 août 2011 en solo: 8ième passage au col de Portes

21 Août 2011, 16:50pm

Publié par Jean-Pierre

C'était décidé, je voulais "essuyer" la pancarte du col de Portes pour la neuvième huitième fois de l'année.

P160710 09.020001
(photo d'archive)

Et je voulais profiter de la fraîcheur relative du matin.

Départ assez tôt à 7H30, il fait tout de même déjà 21°C, enfin des températures matinales dignes de la saison.
Maillot sans manche de l'Ardéchoise sur le dos pour être bien aéré.

Direction LAGNIEU pour attaquer la montée du col par ce coté.

P210811 09.560001

En espérant que la montée ne soit pas un calvaire.

Je ressens encore une certaine fatigue liée aux deux étapes du Tour de l'Ain que j'ai courues, elles m'ont laissé des traces.

Ce matin il y a foule, dès que j'attaque la première rampe, je croise un groupe de cyclistes qui descendent, je ne sais pas s'ils viennent du sommet.

Les jambes sont encore lourdes, il faut dire que j'ai traîné une partie de la semaine une contracture dans le mollet gauche et une autre dans la cuisse droite, deux sorties VTT le midi à Lyon, mardi et vendredi, associées à une sortie "vélo-boulot" jeudi, m'ont aidé à les faire passer.

Passé la première rampe, je vois revenir sur moi 3 cyclistes, je ne peux pas prendre les roues mais j'arrive à rester pas trop loin derrière.

Un peu plus loin, je double 2 VTTistes.

Finalement, j'arrive sans encombre au sommet où je retrouve les 3 cyclistes, 2H05 que je suis parti de la maison, 45 kms parcourus, j'ai effectué la montée en un peu plus de 1H03, c'est pas si mal.

Je décide de redescendre par le coté que je viens de gravir, objectif aller faire quelques casses-pattes en Isle Crémieu.

Descente très rapide, je croise de nombreux cyclistes, dont le groupe des costaux de mon club.

P210811 09.400001

Souvenir d'un crash d'un avion militaire en 1967 (Mirage 3)

A SAINT-SORLIN-EN-BUGEY, je prends la direction de VERTRIEU pour aller grimper le Serverin.

P210811 10.080001

Le départ de la route, une montée très sèche à flan de falaise, la chaleur se fait bien sentir.

P210811 10.130001

P210811 10.130002

P210811 10.140001

Passage entre deux gros rochers, des faux airs de Vercors.

Ensuite la pente s'adoucit pour arriver à PARMILIEU.

Une fontaine bienvenue, devant l'église, car je commence à manquer d'eau, je suis parti avec deux bidons, l'un rempli d'Overstim et l'autre d'eau plate, ce dernier est vide, je le remplis tout en profitant pour me désaltérer.

Je prends ensuite la direction de TORJONAS, encore un beau coup de cul, je m'alimente avec une barre de céréales, un souvenir du dernier ravitaillement du Tour de l'Ain.
Descente sur HIERES-SUR-AMBY, pour remonter le Val d'Amby puis je prends la direction d'ANNOISIN-CHATELANS.

Dans la montée, je vois un cycliste 400m devant moi, je hausse le rythme pour le rejoindre juste au sommet, je remets alors la plaque pour la descente vers CREMIEU.

Je fais une descente tranquille sans forcer car j'ai encore la montée de l'Etang de Ry en vue, du coup il me rejoint dans la descente.

Nos routes se séparent, et je grimpe vers SICCIEU, en passant comme souvent par la droite de l'étang, par le lieu-dit SAINT-JULIEN.

Ensuite retour classique par SOLEYMIEU, Couvaloup, les 3 lacs puis TREPT.

Parcours de 112 kms en 4H37'43'' pour un bon dénivelé de 1695m D+ (coefficient de 1,5%), une pas trop mauvaise moyenne de 24,6 km/h.
Pas mécontent d'arriver à la maison, je n'avais pas trop les jambes pour un parcours plus long avec ce cagnard, 33°C.

SortieensoloenBugey210811

 

Il va quand même falloir que je me refasse la cerise dans la semaine car la Vercors-Drôme de samedi prochain est d'un autre qualibre, 1200m D+ de plus que ma sortie du jour pour un peu plus de 30 kms supplémentaires.

Et pour peu qu'il fasse encore chaud.

Wait and see.

Voir les commentaires

13 août 2011: Tour de l'Ain Cyclosportif - 4ième étape

14 Août 2011, 12:26pm

Publié par Bernie38

Après le première étape à laquelle j'avais participé mercredi, place à cette quatrième et dernière étape de ce très beau Tour de l'Ain.

Une étape montagneuse, au départ de BELLEY, qui devrait se terminer en apothéose avec la grimpée finale du Grand Colombier coté CULOZ.

carte-E4-v4-cyclo

 

Lever 5h10 car le départ sera donné à 8H30.

A l'arrivée sur le lieu d'inscription à BELLEY, je tombe sur deux collègues du club, Bernard et Pierre, par rapport à moi ce sont des costaux.

P130811 07.520001

Après le retrait des dossards et nous être préparés nous décidons d'aller nous échauffer.

Petit tours dans BELLEY, jusqu'à ce que nous tombions sur un raidard, 18% sur 400m, idéal, un petit échauffement de 8 kms.

P130811 07.370001

Retour ensuite sur la ligne de départ.

P130811 07.530001

Départ comme prévu à 8H30, tout de suite ça roule fort mais moins que mercredi.

Le peloton va rester groupé pendant 25 kms, jusqu'à la montée au-dessus de GLANDIEU.

Nous sommes passé par BRENS, PEYRIEU, MURS-ET-GELIGNIEUX, IZIEU, BREGNIER-CORDON et GLANDIEU.

A IZIEU, un chat complètement affolé cours sur le trottoir en sens inverse du peloton pour finir par traverser la route au milieu de celui-ci, aucune chute, un véritable miracle.

J'aurais voulu prendre des photos, à la demande d'Olivier, mais cela roule trop vite pour sortir l'APN.

Nous abordons la montée en direction de PREMEYZEL, notre moyenne depuis le départ est supérieure à 36 km/h.

Le peloton va finir par se casser en de multiples groupes.

Nous passons PREMEYZEL, SAINT-BOIS, CONZIEU, AMBLEON, SAINT-GERMAIN-DES-PAROISSES, CONTREVOZ, ravitaillement escamoté, CONDON pour arriver à VIRIEU-LE-GRAND.

Ici commence la première difficulté du jour, la côte de THEZILLIEU, j'ai un besoin pressant, je suis obligé de m'arrêter et de laisser filer mon groupe.

Tant pis, je monte à mon rythme, entre 14 et 16 km/h, le soleil commence à chauffer sérieusement.

A PONTHIEU, un petit groupe me reprend, cela me permet de terminer l'ascension avec eux pour atteindre THEZILLIEU, en reprenant au passage quelques éléments de mon ancien groupe.

Dans la foulée nous passons le col de la Lèbe FR-01-0914, il s'agit d'un nouveau col pour moi.

lebe-p (photo ajoutée, source Confrérie des Fêlés du Grand Colombier)

Descente très rapide sur CHAMPAGNE-EN-VALROMEY, le groupe est étiré mais reste ainsi jusqu'à ARTEMARE.

Direction BEON, puis CEYZERIEU et VONGNES, la route est vallonnée, les côtes sont franchis sur la plaque mais la fatigue commence à se faire sentir.

Le ravitaillement de FLAXIEU est le bienvenu, arrêt pour remplir les bidons et manger un peu du solide.

Certains, qui ont encore escamoté le ravitaillement, se sont arrêtés plus loin pour satisfaire un besoin, du coup notre petit groupe se reforme jusqu'à CULOZ.

Là c'est chacun pour soi.

La moyenne depuis le départ, soit 122 kms, est encore de 29,9 km/h au pied du Grand Colombier, mais elle va fondre inéxorablement.

Terrible montée en plein cagnard, 34°C, mon 34x26 est trop léger, après les lacets, je pose pied à terre, impossible de retrouver mon souffle.

La perspective du replat, quelques centaines de mètres plus loin, m'aide à repartir.

Mais je suis victime de crampes dans les cuisses et seul la position en danseuse les fait passer.

La deuxième partie à 15% est aussi terrible, je pose à nouveau pied à terre, il reste quelques deux cents mètres avant le replat, je marche, après tout on va aussi vite en poussant.

Je repars, toujours des crampes, toujours une position en danseuse, la pente est plus douce, je me refais un peu, le dernier kilomètre est là, plus que 500 mètres, les spectateurs nombreux au bord de la route nous encouragent, c'est super, on entend la voix de Daniel MANGEAS, le but est proche, les barrières, plus que 200 mètres.

Ca y est, la ligne est passée et le col atteint FR-01-1500.

Parcours: 138,4 kms en 5H58 tout rond, pour 2625m D+, 5138 Kcal, la moyenne est tombée à 23,6 km/h, coefficient de 1,9%.

profil E4 v4-cyclo

Je termine en 249ième position sur 288 coureurs classés (classement corrigé).

16 ans que je n'avais pas grimpé ici, je n'avais pas un souvenir de la difficulté de cette montée.

Il faut rentrer à CULOZ pour le repas mais la descente est interdite par le coté que nous venons de monter, certains nombreux ont bravé l'interdiction, l'un d'eux avait failli me percuter.

Donc, descente par LOCHIEU, au passage je note que je passe à La Selle FR-01-1175.

Retour par ARTEMARE, BEON puis CULOZ, encore 28,5 kms dans la musette à la moyenne de 35,4 km/h, heureusement en descente la plupart du temps.

Repas à CULOZ, je retrouve mes deux collègues du club, ou plutôt ce sont eux qui me retrouvent, car au sommet du Grand Colombier où ils m'attendaient je ne les avais pas vu et ils ont chassé derrière moi pour revenir.

Bernard a mis 5H09 (151ième) et Pierre 5H23 (194ième).

Après le repas, retour sur BELLEY pour récupérer les voitures, et hop, encore 18 kms, sagement dans les roues.

Je suis victime d'une crevaison lente à la roue avant mais je termine ainsi.

TOTAL du jour: 194,2 kms en 8H02'00'' pour 2875m D+, moyenne 24,5 km/h, coefficient final de 1,4%.

Voir les commentaires

10 août 2011: Tour de l'Ain Cyclosportif - 1ière étape

11 Août 2011, 12:08pm

Publié par Bernie38

2011 étant une année consacrée à PARIS-BREST-PARIS, je n'avais pas voulu me disperser dans des cyclosportives.

Seule une inscription pour l'Ardéchoise avec comme objectif AVM, à laquelle je n'ai finalement pas participé, découragé par la météo du matin.

Je n'avais donc encore fait aucune cyclosportive.

2011 serait-elle une année vierge?

Comme le projet du PBP est tombé à l'eau pour 2011, je peux enfin m'adonner aux cyclosportives.

Et puis je découvre, il y a quelques temps, les étapes du Tour de l'Ain Cyclosportif.

Ce sont les mêmes que celles du Tour de l'Ain PRO.

CarteTourdel'Ain2011

Ce n'est pas loin de chez moi et deux étapes me font envie.

Hier se déroulait donc la première étape: 140 kms entre MEXIMIEUX et SAINT-VULBAS en passant par la Dombes.

Un parcours relativement plat avec seulement deux difficultés classées en 4ième catégorie.

Un jour de RTT posé.

Lever tranquille le matin, à 6H10, pas besoin de se lever trop tôt, le départ est à 9H30, pas de pression inutile.

Je ne suis pas inscrit, je verrais sur place.

Finalement à 8H30, je suis déjà équipé, dossard 612 dans le dos.

J'ai 1H à attendre, je décide d'aller m'échauffer un peu car je me doute que cela va partir à fond, surtout que je constate qu'il y a de nombreux coursiers qui sont présents, le niveau va être relevé et je n'aime pas les départs à fond à froid.

D'abord, je commence à me ravitailler, et hop un poche de crème de marrons.

Je tourne dans MEXIMIEUX, 8 kms d'échauffement et déjà 105m D+.

Je me rends au départ où je retrouve Bruno, un collègue du boulot, qui ne fait que cette étape et un gars de mon club qui est inscrit sur les 4 étapes.

P100811 08.560001P100811 08.560002

En attendant le départ visite aux stands.

Avec Bruno nous allons nous mettre dans le SAS de départ.

P100811 09.150001

Le soleil a fini par chasser la brume présente ce matin dans la plaine de l'Ain.

Départ de cette étape donné à 9H30.

carte-E1-V4-cyclo-copie-1.jpg

Comme prévu ça part à bloc, à plus de 50 à l'heure dans la plaine de l'Ain.

Le peloton s'étire et se casse en groupes.

Je suis dans un groupe d'une cinquantaine d'unités.

Une première bosse pas trop méchante à CHAZEY-SUR-AIN, la vitesse ne ralentit pas, SAINTE-JULIE, SAINT-SORLIN-EN-BUGEY (au pied du col de Portes) puis SAULT-BRENAZ. après une longue ligne droite le long du Rhône, nous sommes alors à plus de 33 km/h de moyenne pour 25 kms parcourus.

Nous attaquons alors la première difficulté du jour, la côte de Chaillon 445m d'altitude (dernière bosse du Raid du Bugey 2010), 3 kms avec des passages supérieurs à 10%, le cardio s'affole, je grimpe entre 18 et  25 km/h, le coeur s'envole à 171 puls/mn.

Le groupe s'étire et nous allons perdre des unités par l'avant et par l'arrière.

Dans la descente vers LAGNIEU nous reformons un groupe, un noyau dur d'une vingtaine d'unités qui restera ainsi jusqu'à l'arrivée.

J'en profite pour me ravitailler et je prends une grosse barre de céréales Isostar.

Nous allons rouler un moment sur une partie vallonnée de la plaine de l'Ain, LAGNIEU, VAUX-EN-BUGEY, LEYMENT, SAINT-MAURICE-DE-REMENS, CHATEAU-GAILLARD, au passage nous escamotons le ravitaillement, si tu t'arrêtes t'es mort, PRIAY et VILLETTE-SUR-AIN.

Nous attaquons alors la deuxième difficulté du jour, la côte de GEVRIEUX 330m d'altitude (que j'avais déjà faite avec Cricri et Michel lors du BRM 400 de Grenoble).

Du coup je connais, cela me permet d'attaquer à mi-pente et de passer le sommet en deuxième position.

Commentaire ajouté: nous sommes applaudis au sommet par des spectateurs, on se croirait sur le Tour de France

Nous sommes maintenant sur le plateau de la Dombes.

Nous passons à CHALAMONT, certains refusent de prendre des relais.

Ensuite direction Bourg-en-Bresse.

La Dombes ce n'est pas plat, une véritable tôle ondulée, plusieurs sont surpris, cela explique peut-être leur attitude, d'autant que nous n'avons pas le vent favorable.

4 coureurs sont partis devant, derrière c'est désorganisé, les relais se font mal.

Agacé, j'accélère violemment, à plus de 50 à l'heure je bouche le trou.

Finalement le groupe va revenir et se reformer.

Nous bifurquons ensuite pour revenir à SAINT-NIZIER-LE-DESERT, nous passons LE PLANTAY, VERSAILLEUX, JOYEUX, où l'ambiance des spectateurs sur le bord de la route est joyeuse, LE MONTELLIER, FARAMANS, BOURG-SAINT-CHRISTOPHE, où nous escamotons encore le ravitaillement et enfin PEROUGES et MEXIMIEUX.

Il reste une quarantaine de kms à faire.

Depuis un bon moment le groupe roule, la moyenne continue de grimper.

Dernière partie plutôt plate malgré deux bosses à CHARNOZ puis SAINT-JEAN-DE-NIOST, la seconde plus raide, passées sur la plaque.

SAINT-MAURICE-DE-GOURDANS, ensuite longue ligne droite vers LOYETTES, cela sent l'écurie, je prends encore quelques relais en tête.

Nous bifurquons à nouveau, pour revenir sur BLYES via les Gaboureaux, vent de face.

Nous arrivons enfin à SAINT-VULBAS.

140 kms en 3H53'25'' (à mon cardio 141,1 kms pour 3H56'05'' mais je l'ai déclenché sur la ligne de départ et non au départ réel) et 765m D+ avec une moyenne de 35,9 km/h, c'est fou non.

Jamais je n'avais roulé aussi vite sur une cyclo et pour une première de l'année.

Il faut dire que cela ressemblait plutôt à une course FFC.

Je me classe en 214ième position (au moment où je suis rentré à la maison il y avait 267 coureurs arrivés, 288 en final) à seulement 30 minutes du vainqueur.

Mon collègue Bruno se classe 103ième à plus de 39 de moyenne, il me prend plus de 20 minutes.
Mon collègue du club est arrivé 7mn avant moi, il faisait partie du paquet qui s'est détaché à l'avant lors de l'ascension de la première difficulté.

Toutefois je suis pleinement satisfait.

Il nous faut ensuite retourner à MEXIMIEUX chercher la voiture, 15 kms vent dans le pif avant de revenir à SAINT-VULBAS pour le repas.

TOTAL du jour: 164 kms en 4H50'55'' pour 960m D+.

profil_E1_V4-cyclo.jpg

 

Cela m'a motivé pour faire la quatrième étape, mais ce sera une autre affaire avec l'arrivée au sommet du Grand Colombier, une chose est sûre c'est que la moyenne ne sera pas identique.

Une belle cyclosportive bien organisée avec 2 motos ouvreuses, pourtant nous n'étions que le 4ième ou 5ième paquet.

Voir les commentaires

Vacances à RISOUL été 2011: marches et chasse aux cols

3 Août 2011, 18:17pm

Publié par Bernie38

Après plusieurs années passées au niveau de la mer, ou presque, nous avions décidé de reprendre nos vacances en altitude.

Cette année nous avions donc choisi de passer une petite semaine à Risoul et plus particulièrement à la station Risoul1850.

Après notre semaine de ski à Jausiers, j'avais réussi à convaincre mon épouse de revenir dans cette région, réputée pour son climat et la beauté du cadre, avec bien sûr une idée derrière la tête.

CartePostale2Risoul1850CartePostale3Risoul1850

Arrivés le samedi 23 juillet, en attendant de pouvoir investir  notre appartement, nous allons visiter la Station et faire déjà quelques emplettes.
Un passage obligé par l'Office du Tourisme pour rechercher une carte des circuits de marche mais, comme j'ai pu apporter mon VTT CANNONDALE, je recherche également une carte sur les circuits VTT car j'ai dans l'idée de faire des cols à + de 2000m.

En fait, il s'avérera que la carte des circuits de marche (coût 2,5 €) me sera plus utile que celle des circuits VTT (gratuite) trop vaste et moins précise et ne couvrant pas la zone des cols. 

 

CarteRisoul1850.jpg

 

Dimanche 24 juillet

Aujourd'hui, c'est une première mise en jambes.

Temps nuageux et frais le matin qui doit s'améliorer en journée.

Pour commencer nous décidons de prendre le chemin forestier pour aller voir le Lac du Pré du Laus, le parcours est relativement plat.

DSC02528

En fait ce ne serait pas plutôt un étang?

DSC02529

P240711 10.280001

P240711 10.290001

Bon, on a le dos tourné, ou plutôt l'oeil rivé au téléphone portable APN, et il y en a qui s'amusent à faire des ricochets dans l'eau.

P240711 10.370002
C'est une réserve de pêche et il y a une certaine vie au fond.

Nous continuons ensuite notre chemin pour aller voir un beau point de vue à la crête du Penon, avec un superbe panorama sur la vallée de la Durance.

DSC02530

Au fond, Embrun et le lac de Serre-Ponçon.

DSC02531

En face la Tête de l'Hivernet 2824m (Massif des Ecrins)

P240711 11.140001

Au fond, le Queyras.

Nous rentrons par le même chemin en sens inverse pour aller manger à midi, en fait ce sera 12H45.

 

Balade de 8 kms en 3H avec 305m D+.

 

L'après-midi, les garçons décident d'aller à la piscine de la Résidence.

Si mon épouse n'avait pas voulu ressortir j'aurais bien tenté une sortie VTT.

Finalement nous partons tous les deux pour une autre balade pédestre pour faire le circuit n°5.
Nous prenons la piste forestière, de la liaison Risoul-Vars, jusqu'à la cabane de Razis puis nous montons dans les bois et les alpages en direction de la crête de Mélézet et ensuite retour en descente vers la station, le long des pistes de ski.

P240711 15.530001

P240711 16.200001

Vues sur Risoul1850, au fond Les Ecrins.

P240711 16.200002

 

Balade de 7 kms en 2H20 avec 380m D+.

 

Lundi 25 juillet

Sortie pédestre pour une partie de la journée, le repas de midi est dans le sac à dos.
Nous choisissons le circuit n° 15 qui devrait être plus long et convenir pour une sortie à la journée.

Temps magnifique mais des pluies sont annoncées pour l'après-midi.

Nous prenons à nouveau la route forestière que nous avions parcourue la veille mais nous poursuivons notre chemin après le cabane de Razis pour descendre ensuite dans la combe Chauvet.

P250711 11.110001

Photo des garçons prise par surprise

Superbe vue sur la vallée de Vars et ses petits hameaux.

DSC02532

Le hameau Saint-Catherine, commune de Vars, au-dessus il y a 2 cols à + 2000 accessibles à VTT mais je n'aurais finalement pas eu le temps d'aller les chercher dans la semaine compte-tenu de la météo changeante.

DSC02536

P250711 11.290001

P250711 11.590001

Attention, nous sommes poursuivis.

Même pas peur.

P250711 12.250001

Pause déjeuner dans une clairière.

P250711 12.250002

Observation des insectes.

Le temps se couvrant, il ne faut pas trop tarder, même si comme pour chaque sortie en montagne nous sommes équipés car nous avons prévu les vêtements de pluie.
Nous avons perdu le circuit sur la fin, mal indiqué, du coup nous sommes remontés par l'ancienne route de Risoul qui est une piste en terre très cailloutteuse.

 

Balade de 9 kms en 3H47 (pause déjeuner comprise) pour 400m D+.

 

Le reste de l'après-midi sera consacrée à la piscine pour les garçons et repos pour nous.

Pas de sortie VTT vers les sommets car la pluie s'invite même si le soleil refait finalement son retour en toute fin d'après-midi.

 

Mardi 26 juillet

Après ces deux premières journées bien remplies, les organismes sont déjà éprouvés pour certains à cause du manque d'entraînement.

Après quelques hésitations nous décidons de grimper au Belvédère de l'Homme de Pierre, perché à 2374m d'altitude par le circuit n° 2 et nous effectuerons la descente par le chemin forestier reliant la station aux cols.

Nous pensons pouvoir être rentrés aux environs de midi puisque à nouveau des orages sont annoncés pour le début d'après-midi.

P260711 10.520001

Nous nous élevons assez vite au-dessus de la station.

P260711 10.530001

Montée sur la ligne de crête dans la caillasse, c'est bien pentu.

P260711 11.120001

Du sommet, vue sur le Lac de Serre-Ponçon, à droite le Pic du Clocher, juste en dessous la piste que nous allons utiliser pour redescendre à la Station.

P260711 11.200001

Restaurant du Belvédère.

P260711 11.390001

A la redescente, passage au Col de Chérine.

 

Balade de 7 kms en 2H46' pour 500m D+.

 

Après le repas, je regarde le ciel et je constate que quelques nuages commencent à s'accrocher aux sommets environnants mais je tente quand même une sortie VTT pour aller chercher les cols au-dessus à + de 2000m.

CartePostale1Risoul1850

Entre le sommet de Razis 2571m au centre et la Crête de Chérine à droite, le col de Valbelle, au milieu à gauche la piste forestière Risoul-Vars.

Remontée par la piste descendue en fin de matinée, c'est assez raide.

Je vais chercher en premier le Col de Chérine FR-05-2270.

P260711 14.360001

Ensuite, je retourne en arrière pour prendre l'autre piste qui mène au col de Valbelle FR-05-2372.

P260711 14.500001

J'aurais bien aimé aller plus loin, il y a deux autres cols, mais le temps se gâte.

Je ne prends pas de risque, je redescends car je connais la vitesse à laquelle cela peut évoluer en montagne.

P260711 14.550001

Satisfaction quand même d'avoir fait ces deux nouveaux cols.

Descente rapide par la piste, quelquefois à plus de 40 à l'heure, il est fou.

 

Petit parcours de 13,5 kms avec 500m D+ en seulement 1H08'51", coefficient de 3,7%.

 

Mercredi 27 juillet

Journée annoncée comme maussade, cela va se vérifier, ciel bouché, aucune vue sur les sommets.

Nous avions décidé d'aller visiter le fort Vauban de MONT-DAUPHIN.

Nous allons d'abord visiter la ville de GUILLESTRE où nous décidons de manger dans un restaurant des spécialités locales, des tourtons et ravioles accompagnés de jambon de montagne et salade, Miam Miam, à noter que, même si elles portent le même nom, les ravioles n'ont rien à voir avec celle du Royans, ce ne sont pas des pâtes mais de la pomme de terre.

Pendant que nous nous restaurons avec délectation la pluie s'intensifie.

Après le repas nous nous dirigeons à MONT-DAUPHIN.

Sur le parcours entre le parking et l'accueil nous sommes déjà trempés et la visite guidée doit se dérouler au 2/3 en extérieur.

Nous abandonnons l'idée de visite et remontons à la station enveloppée dans le brouillard.

Jeu de cartes pour finir la journée.

 

Jeudi 28 juillet

Le beau temps est revenu.

Ce sera une balade vers les sommets tant qu'il fait beau.

Notre choix se décide en cours de route, ce sera le circuit n°2 avec passage au col de Valbelle et retour vers la Station à nouveau par la piste.

Une bien belle balade où nous allons faire de belles rencontres, en particulier des marmottes mais aussi un troupeau de vaches en déplacement, je retrouve d'ailleurs quelques gestes de ma jeunesse en participant au regroupement de quelques bêtes qui avaient tendance à vouloir s'égarer.

DSC02541

Un beau tas de roches et une marmotte.

DSC02539

Si, si, il y a une marmotte.

DSC02540

Vous la voyiez mieux comme ça, il a fallu un peu de patience pour s'approcher, j'ai même engagé la conversation avec elle, oreille dressée en se demandant sûrement ce que je pouvais bien lui raconter.

P280711 11.260001

Là aussi, il y a une marmotte mais celle-ci fuyait devant moi, dommage que je n'aie pas eu de téléobjectif.

 

Balade de 10 kms en 4H06 pour 585m D+.

 

L'après-midi, à nouveau piscine pour les enfants.

Je saute sur le VTT pour aller faire les cols au-delà du col de Valbelle, ceux que j'aurais bien vouloir faire deux jours avant.

Je remonte la piste directement jusqu'au col de Valbelle puis je poursuis par la piste que j'avais repérée ce matin en direction du col du Vallon FR-05-2466b.

P280711 15.210001

P280711 15.250001

Lorsque j'arrive au dernier col, le col de Saluces FR-01-2444, il fait froid, je suis en sueur, il faut dire que j'ai encore roulé à un rythme soutenu, je revets un coupe-vent d'autant que je ressens les premières gouttes.

P280711 15.430001

Pic de Chabrières, la pluie arrive.

P280711 15.260001

Vue sur Vars (Les Claux) et la route vers le col.

Encore dommage car il y avait un autre col plus loin à faire le col de Jaffueil à 2501m mais il m'aurait fallu au moins 1H/1H30 de répit.

Je retourne sur mes pas (sur mes roues plutôt) et, après être repassé au col du Vallon, je tente de grimper au sommet de Razis mais la pente est trop raide, facilement plus de 30% de pente, je dois renoncer à mi-pente et, comme je ne vois pas l'utilité de pousser le vélo, je redescends et file en direction du Belvédère de l'Homme de Pierre en repassant aux cols de Valbelle et Chérine.

Je me balade sur la ligne de crête en direction du Pic du Clocher mais je dois rebrousser chemin car le tonnerre commence à gronder sérieusement.

Retour à la Station.

 

Parcours de 21,8 kms en 1H55'25" pour 760m D+, beau coefficient de 3,5%.

 

Vendredi 29 juillet

La veille, je m'étais dit qu'il serait dommage de repartir avec seulement 4 cols au-dessus de 2000m.

Pour valider une nouvelle série de 100 cols à la CCC, il faudrait que j'en passe un cinquième.

Le soir, j'avais donc préparé le vélo et mes affaires dans ce but.

Lever à 6H15, le temps de me préparer il est 6H23 lorsque je quitte l'appartement.

Le temps est clair, il va faire beau, mais la température est fraîche, j'ai mis les manchettes, un coupe-vent et les jambières.

Je prends la piste forestière en direction de Vars.

Dès que la route s'élève et que je franchis les 2000m la température fraichis encore.

Il ne fait que 4°C.

Descente rapide sur Saint-Marcellin (commune de Vars), je retrouve une route goudronnée, étroite et par endroit en lacets resserrés et pentus.

P290711 08.090001

Je prends alors la nationale, il me reste 9,1 kms de montée pour passer de moins de 1600m au 2108m du col de Vars.

Finalement une montée assez facile malgré le poids du VTT.

Ah que j'aimerais avoir mon Time, je me serais encore plus régalé.

J'atteins le col de Vars FR-04-2108 au bout de 1H28 d'effort pour 21 kms parcourus depuis le départ.

P290711 07.520001

P290711 07.510001

P290711 07.590001

A la redescente, vue sur la Mayt et au centre le col de Saluces.

Descente rapide avec une vitesse maxi de 65 km/h.

P290711 08.090002

Saint-Marcellin, maintenant il faut remonter là-haut.

Au pied du premier lacet, je m'arrête pour durcir ma fourche avant afin de perdre moins d'efficacité lorsque je devrais me mettre en danseuse.

Lorsque je sors de l'ombre, je m'arrête à nouveau mais pour retirer mon coupe-vent, car maintenant il fait relativement bon au soleil.

Retour à Risoul1850.

J'arrive juste pour le petit-déjeuner familial.

 

Parcours de 41,8 kms en 2H48'27" avec 1190m D+, beau coefficient de 2,8%, moyenne de 15 km/h.

Le profil: la ceinture du cardio est tombée en panne au début de la montée du col de Vars.

ColdeVarsVTT290711

 

Très bonne semaine à RISOUL.

41 kms de marche en 16H et 2170m D+.

77 kms de VTT en 3 sorties pour 5H52'43" et 2450m D+.

5 nouveaux cols à plus de 2000m.

 

Petit bémol: les deux premières sorties VTT raccourcies à cause du temps instable ne m'ont pas permis de faire quelques cols supplémentaires, j'en avais repéré 5 autres à +2000m et un à 1870m, c'est un petit peu dommage car je risque de ne pas revenir dans le coin de sitôt, non pas parce que cela ne m'a pas plu mais parce que nous essayons de visiter des endroits toujours différents.

Voir les commentaires

Le Raid du Bugey, le dimanche 4 septembre

2 Août 2011, 15:20pm

Publié par Bernie38

Une cyclosportive particulière.

L'intégralité des engagements est reversée.

 

Venez faire cette cyclosportive, vous joindrez l'utile à l'agréable.
Participer à une oeuvre à but humanitaire et rouler dans un cadre magnifique, une occasion pour certains de venir découvrir le col de Portes et ses belles rampes.

 

Aller voir le site pour vous inscrire.

Ci-dessous le descriptif.

 

Bonjour amis Cyclistes,


L'association Déchaîne Ton Coeur organise cette année la 5ème édition du RAID DU BUGEY.
Le RAID DU BUGEY n'est pas une cyclosportive comme les autres car tous les bénéfices sont reversés à la recherche médicale.

Des inscriptions en ligne:

Pourquoi attendre pour vous inscrire?
Plus de 90% du montant de votre inscription est reversé à un projet de recherche médicale.
Vous recevrez un bon de défiscalisation de 66%.

Trois Parcours pour que chacun y trouve son compte:
Le RAID du Bugey Les PORTES du Bugey La RANDO du Bugey
Cliquez sur les images pour agrandir
140 km 100 km 60 km
2300 m de dénivelée 1700 m de dénivelée 700 m de dénivelée
Cliquez sur les images pour agrandir

Les trois parcours sur la même carte

Cliquez sur le Marque Page ci-dessous et vous recevrez ce cadeau édité spécialement pour l'édition 2011 du Raid du Bugey.
N'hésitez pas à faire suivre ce message à vos collègues de club et amis cyclistes, ils peuvent être intéressés.

Sportivement,
Thierry JACQUET
Président de l'association "Déchaîne Ton Coeur"
Si vous souhaitez vous désabonner de la lettre d’information de la cyclosportive LE RAID DU BUGEY, rendez-vous sur ce lien.
-- 
Cliquez sur les logos de nos partenaires, ci-dessous, pour accéder à leur site internet :
                 
Le Raid du Bugey
Association Déchaine Ton Coeur (DTC)
01150 LAGNIEU
info@leraiddubugey.fr

Voir les commentaires

Bilan du mois de juillet 2011

2 Août 2011, 06:30am

Publié par Bernie38

Un mois bien dans la lignée des mois de juillet précédents.

1 semaine de boulot puis 3 semaines de vacances pendant lesquelles le vélo de route n'a pas trop roulé pour diverses raisons, entre autres à cause d'une météo peu favorable.

 

Vélo de route: 899 kms pour 8 sorties.

3 sorties "Vélo-boulot" lors de la première semaine pour 348 kms.

1 seule sortie club de 142 kms.

4 sorties en solo pendant mes vacances.

 

Un bon point, le kilométrage sur un an glissant est passé à 10500 kms.

Si j'arrive à tenir ce rythme, ce sera la première fois que je passe les 10000 kms sur une année.

 

VTT: 114 kms dont 77 lors de la semaine de vacances à Risoul1850.

 

Un bon mois dans la chasse aux cols avec 8 nouveaux cols franchis.

Un petit col, le Col de Prémeyzel FR-01-0355 et deux cols muletiers dans le Bugey: Golet du Mur FR-01-0686 et Golet de Pétrement FR-01-0700.

5 cols à plus de 2000m fait à VTT lors de la semaine à Risoul1850: Col de Chérine FR-05-2270, Col de Valbelle FR-05-2372, Col du Vallon FR-05-2466b, Col de Saluces FR-05-2444 et Col de Vars FR-04-2108.

Ce qui porte à 24 mon total de nouveaux cols pour 2011 avec surtout 5 à +2000 qui me permettront de pouvoir valider une nouvelle série de 100 cols.

 

Voir les commentaires