Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Jean-Pierre

Chasse aux cols en Chartreuse

18 Mai 2012, 12:00pm

Publié par Bernie38

Il me reste quelques cols routiers que je n'ai jamais fait en Chartreuse.
J'avais donc prévu une sortie en ce jour de l'Ascension, quoi de mieux que l'ascension de nouveaux cols.
Chacun son truc  .
Partir de chez moi me ferait trop, je décide de me rapprocher en voiture pour partir de LES ECHELLES.
Il est 8H20 lorsque je quitte le parking situé juste en face de la gendarmerie où je ne vois pas âme qui vive.
Un groupe de cyclistes que j'avais doublé dans les gorges de Chailles arrive.
Je demande à l'un d'eux "Où allez-vous?", selon la réponse j'aurais pu me joindre à eux, "Bourg-d'Oisans" fût la réponse, ce n'est pas ma direction.
Me voilà donc sur le nationale pour grimper le premier col inédit de la journée, le col de Couz.
Il fait froid ce matin, gelées blanches, je me suis donc bien couvert, jambières, manchettes et coupe-vent, bandana sous le casque, gants long en soie sous les gants courts, je n'ai pas envie de choper la mort dans les descentes.
Je monte vers ce premier col à un bon rythme et sur la plaque malgré un courant d'air de face.
J'ai un cycliste en point de mire.
Je m'arrête pour la photo alors que j'étais pratiquement revenu sur lui.P170512 08.570001

Je tourne à droite pour aller chercher deux nouveaux cols inédits.
Je reviens à nouveau sur le cycliste, j'en vois un autre un peu plus haut, que le premier double avant le sommet.
Photo puis je repars pour une pause technique un peu plus bas.
Descente avec beaucoup d'attention car la DDE a versé des camions de graviers sur la route.
J'arrive à CORBEL.P170512 09.230001

Et c'est partie pour le troisième col inédit.
Au départ j'attaque sur la plaque, je double un cycliste, il doit se dire que je suis fou.
Mais je me calme, je mets plus petit d'autant que la pente se redresse d'un coup, je prends mon rythme.
Montée assez plaisante au soleil et bien régulière.
J'arrive au col, photo bien sûr, mais surprise cela monte encore sur le plateau et j'arrive au DESERT D'ENTREMONT que je ne connaissais pas sans neige (je suis venu souvent pour faire du ski de fond).
P170512 09.540001

Belle descente jusqu'à ENTREMONT-LE-VIEUX.
Je commence à me ravitailler en mangeant 1 barre de pâte d'amandes.
Et c'est parti pour ce quatrième col, le col du Granier, qu'il y a 18 17 ans que je n'avais pas passé.
Là encore la DDE s'est défoulée.
Je croise un tas de cyclistes mais aucun ne grimpe dans mon sens.
Si j'avais idée de faire demi-tour au sommet, ces gravillons déversés sur la chaussée m'en dissuadent.
Au sommet, je suis applaudi par un groupe de jeunes vacanciers, c'est assez plaisant.P170512 10.400001

J'hésite, mais pas trop longtemps à descendre vers Chambéry pour aller chercher le Pas de la Fosse, mais finalement j'opte pour prendre la direction de CHAPAREILLAN.
Descente rapide, une route ombragée où il fait bien frais.
Un peu avant CHAREILLAN, je tourne à droite, vue magnifique sur Le Granier.
Je retire enfin mon coupe-vent.P170512 10.570001

Ensuite c'est une route assez usante en faux-plat, je passe par un tas de villages dépendant de CHAPAREILLAN, BELLECOMBE, SAINT-MARCEL le Bas puis le Haut, SAINT-GEORGES, pour arriver à SAINTE-MARIE DU MONT.P170512 11.130001
Petite cascade dans un amas de rochers.P170512 11.140001
C'est une route plutôt vallonnée qui remonte ensuite vers le col de Marcieu, j'atteins mon quatrième col inédit.P170512 12.170001
Il est midi bien passé, je me dis qu'il serait temps de s'arrêter pour manger les petits sandwichs que j'avais préparés.
Je n'ai pas beaucoup bu, à peine un demi bidon depuis le départ, je n'ai pas spécialement soif mais j'ai envie de boire une pression quand même.
Je continue, la route redescend à nouveau pour remonter à SAINT-HILAIRE-DU-TOUVET, je ne vois aucun bar ouvert, je continue donc encore et enfin j'en trouve un à SAINT-PANCRACE, il est presque 13H.
P170512 12.480001
Eh, oui Cricri, je te dédie cette photo.

Je mange mes 2 petits sandwichs, une barre protéïnée et quelques autres friandises, d'ailleurs mon épouse me dit que je ne fais du vélo que pour manger des friandises.
Un deuxième demi sera le bienvenu.
Il me reste un morceau de choix, grimper le col du Coq que je n'ai jamais fait par ce coté.
Comme il fait très bon, je retire mes manchettes, les gants longs et le bandana et baisse les jambières, je serais plus à l'aise pour la montée. 
Magnifique vue sur la Dent de Crolles bien que le ciel se couvre de nuages élevés.P170512 13.150001

Malgré l'arrêt et le ravitaillement, la fatigue commence à se faire sentir, toutefois je grimpe à un rythme régulier pour atteindre ce dernier col de la journée, 6 kms à 8% de moyenne, rien à voir toutefois avec l'autre coté et ses passages à 16%.P170512 13.520001
Je n'ai pas vu de panneau de signalisation du col, photo quand même.

Je descends assez prudemment car non seulement la route est étroite mais il y a plein d'automobiles qui montent.

Après SAINT-HUGUES, je lâche les chevaux dans la descente, les gorges du Guier Mort sont avalées à vive allure, à plus de 60 à l'heure, malgré quelques zones en travaux avec feux alternés que j'ai respectés, je me suis même arrêté, et aucune automobile n'a réussi à me doubler avant la partie plate juste avant SAINT-LAURENT-DU-PONT.
Ensuite retour canon sur LES ECHELLES à 35 à l'heure sur le plat avec vent dans le pif, je ne pensais pas avoir encore autant de jus.

Il fallait que je sois rentré assez tôt, car nous avions des invités le soir, sinon j'aurais quand même pu aller chercher encore quelques cols dont celui de Porte que je n'ai pas gravi depuis 1994.

Une belle balade de 107 kms en 5H34 roulées (6H22 au total) avec un dénivelé positif important de 2815m (je ne pensais pas faire autant), coefficient 2,63.

Il me reste à prévoir une autre sortie en Chartreuse pour aller conquérir les quelques cols qui me manquent.

Avec ces 4 nouveaux cols, j'atteins la barre des 200 cols.

Voir les commentaires

Rallye "Le Dauphin" à l'Isle-d'Abeau

14 Mai 2012, 19:37pm

Publié par Bernie38

Rendez-vous donné vers 7H15 au Carrefour de l'ISLE-D'ABEAU pour un départ à 7H30 sur le grand parcours.

Il ne fait pas chaud ce matin, grosse hésitation sur la tenue à revêtir.

Finalement je décide de rouler en court mais je mets des manchettes et le coupe-vent de l'Ardéchoise que je pourrais retirer si la température décide enfin à s'élever et j'ai quand même mis un bandana sous le casque.

20120513-003 Rallye de l'Isle d'Abeau

Petite discussion en attendant que tout le monde ait rempli les formalités d'inscription.

P1160944

Jean-Christophe, Thierry, Mathieu et Didier qui consulte le parcours.

P1160945
L'avantage de ce rallye c'est de bénéficier d'un immense parking pour garer la voiture, j'ai hésité à venir de chez moi à vélo (petit joueur), les autres sont venus de BOURGOIN-JALLIEU à vélo.

Le petit groupe s'élance à l'heure prévue, Jean-Christophe, Romain, Mathieu, Jean, Yvan, Didier et moi-même auquels se sont joint Philippe un collègue de boulot et Thierry un ami de Romain.

Dauphin2012_route_23.jpg

Concentré au départ (photo club IDA).

P1160946

Le vieil ISLE-D'ABEAU, fresque en trompe l'oeil.

Au départ cela roulotte vraiment tranquillement.
Nous avons tous envie de garder du jus pour rentrer, après ce parcours bien exigeant, car en fin de matinée il est prévu du vent de nord.

Petit à petit le train s'élève un peu avec la route également jusque au premier ravitaillement à CORBELIN.

Nous voyons passer le groupe de costaux qui comme à son habitude mène un train d'enfer.

Après le ravitaillement nous allons rouler un moment dans la plaine du Rhône, avec un bref passage dans l'Ain à CORDON, pour nous attaquer ensuite au morceau de résistance le Mont Chaffaron, avec le passage de 3 cols, le col de la Lattaz (FR-73-0754), puis celui de la Crusille (FR-73-0573) et enfin, après NOVALAISE, celui du Banchet (FR-73-0590).
A CHAMPAGNIEUX, je laisse partir tout ce petit monde pour monter à mon train, une montée par un coté que je ne connais pas, assez longue quand même malgré un dénivelé moyen aux alentours de 5% mais quelques passages à 10% dans SAINT-MAURICE-DE-ROTHERINS.

Le sommet est dans la brume bien que les photos ne le laissent pas paraître.

P1160954

P1160952 Le point culminant de ce rallye.

A FITILIEU, je retire définitivement mon coupe-vent que j'avais remis pour descendre les cols de la Crusille et du Banchet (Philippe trouve la route de ce dernier col magnifique mais à faire en montant).

20120513-005 Rallye de l'Isle d'Abeau

Il ne nous reste plus qu'une trentaine de kilomètres à faire et nous allons rester groupés et dans la bonne humeur jusqu'à l'arrivée, nous avons même récupéré Pascal et Frédéric depuis les cols mais nous avons perdu Didier depuis le premier ravitaillement.

Dans la montée vers AOSTE, un véhicule de l'organisation nous prend chacun en photo.

Dauphin2012_route_46.jpg

(photo club IDA)

20120513-006 Rallye de l'Isle d'Abeau

La fin se fera à vive allure dans la roue de Romain qui mène alors un train d'enfer à plus de 40 à l'heure, vent dans le pif.

Mon collègue Philippe me dira après l'arrivée qu'il avait eu bien mal aux jambes dans ce final, mais il n'était d'ailleuirs pas le seul, ce à quoi je lui répondis que le dimanche matin ce n'est pas 6 kms que l'on fait à ce rythme mais 70 kms.

A l'arrivée nous retrouvons Cathy et Jean-Louis, dommage qu'ils soient partis plus tôt, ils auraient pu grossir notre groupe.

 

Parcours de 126 kms en 4H46'11'' avec un bon D+ de 1702m.

 

Un bien belle balade entre copains.

 

Parcours: L'Isle d'Abeau - Saint-Savin - Montcarra - Dolomieu - Corbelin (R) - Saint-Didier d'Aoste - Cordon - chamagnieux - Saint-Maurice de Rotherins - Col de la Lattaz  - Col de la Crusille (R) - Novalaise - Col du Banchet - Verel de Montbel -Pont de Beauvoisin - Les Abrets - Fitilieu - La Bâtie-Montgascon - La Chapelle de la Tour (R) - Rochetoirin - Demptézieu - Bourgoin-Jallieu - L'Isle d'Abeau

 

Le profil:

RallyeLeDauphinIsleAbeau130512

 

Merci à Jean-Christophe et à Romain pour les photos.

 

Voir également le blog de Jean-Christophe

Voir les commentaires