Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Jean-Pierre

Bilan du mois de juin 2014

30 Juin 2014, 18:57pm

Publié par Jean-Pierre

Bilan du mois de juin 2014

Un total mensuel qui s’affiche à 1451 km et 16533 m D+

  • 1451 km « Route » en 13 sorties en 58H59’48’’ de selle.

Mon meilleur mois de juin (ancien record 1382 km « route » en 2011).

Total depuis le début de l'année: 7014 km « Route » et « VTT » (dont 440 km « VTT ») et 83821 m D+ (le coefficient D+ se maintient bien au-dessus de 1%).

Superbe premier semestre, jamais je n'avais autant roulé, mon ancien record du premier semestre 2011 était de 6704 km (dont 638 km « VTT »).

Sur 1 an glissant mon total s'affiche à 10497 km, supérieur au total de ma meilleure année (2011 et 10110 km).

Quand au D+, je suis proche de mon total annuel de 2011, ce qui veut dire que Karman ne devrait pas tarder à me voir arriver pour la première fois.

Bilan des sorties 2014

D’autres chiffres :

- 1 sortie club le 1ier juin,

- 1 cyclosportive: La Time Megève Mont-Blanc le 8 juin,

- 1 randonnée: Le Brevet du Randonneur de l'Oisans le 22 juin,

- 8 sorties « vélo-boulot » et 857 km.

Voir les commentaires

Brevet de Randonneur de l'Oisans

23 Juin 2014, 12:07pm

Publié par Jean-Pierre

Cette année j'avais décidé de faire un break sur l'Ardéchoise après l'avoir réalisée en 3 jours l'an dernier.

J'avais jeté mon dévolu sur le Brevet de Randonneur de l'Oisans (BRO) organisé par le CTG (Cyclotouristes Grenoblois), brevet dont mon ami Jean-Louis m'avait récemment parlé.

J'ai réussi à convaincre Jean-Christophe de m'accompagner, il faut dire que comme moi il avait des occupations samedi pendant que nos amis Romain, Mathieu, Stéphane et Chrystel faisait le Marmotton.

Encore un lever tôt en ce dimanche à 3H15 pour passer chercher JC chez lui, cette fois c'est moi qui prend la voiture. Nous repartons vers 5H00 pour filer à ALLEMONT.

Surprise, nous y retrouvons Jean-Louis qui précédemment ne devait pas revenir faire ce Brevet.

A 7H00 nous sommes prêts pour le départ.

Jean-Louis et Jean-Christophe au départ

Jean-Louis et Jean-Christophe au départ

D'entrée nous grimpons sur la digue en terre du barrage du Verney, énormes souvenirs pour moi qui avait participé à la construction de ce barrage, il y a 30 ans déjà, pas dans la partie Génie-Civil mais au montage de conduites forcées et, en particulier au niveau de cette retenue, au montage de la tuyauterie d'évacuation de trop plein, bon je m'égare.

Revenons à la randonnée.

Après avoir longé la retenue, nous attaquons la montée vers VILLARS-RECULAS en passant par OZ.

Pour moi, c'est une totale découverte de cette route, en option il était possible de faire la montée vers l'ALPE D'HUEZ par les 21 lacets mais ne connaissant pas cette route je préférais passer par le circuit normal.

Belle montée, un peu fraîche car le soleil n'éclaire pas ce versant, vue magnifique sur la vallée, les jambes tournent bien, je gère car il y a encore du dénivelé à faire, montée réalisée en 45mn.

JC est parti devant, il est dans son élément, Jean-Louis est un peu plus bas que moi.

Je croise JC qui redescend à notre rencontre mais il ne m'a pas vu.

Belle récompense au sommet avec une superbe vue.

Villard-Reculas et le Pas de la Confession
Villard-Reculas et le Pas de la Confession
Villard-Reculas et le Pas de la Confession
Villard-Reculas et le Pas de la Confession
Villard-Reculas et le Pas de la Confession
Villard-Reculas et le Pas de la Confession

Villard-Reculas et le Pas de la Confession

Après le Pas de la Confession (mais je n'ai rien à dire en ce jour du Seigneur), je m'engage dans la descente pour arriver à HUEZ.

J'attaque ensuite la dernière partie de la montée vers l'ALPE D'HUEZ, virage n° 6, virage n° 5, nous tournons ensuite à droite.

J'arrive enfin au sommet, 19 ans que je n'étais plus venu ici avec le vélo (la dernière fois c'était pour l'EDT 1995).

Brevet de Randonneur de l'Oisans
Brevet de Randonneur de l'Oisans

JC n'est toujours pas revenu sur moi, je suis étonné même si je monte bien aujourd'hui, pas étonnant il a filé tout droit pour faire les 6 derniers virages et m'attend en haut alors que je suis plus bas.

Après de multiples coups de téléphone et messages, nous nous retrouvons enfin.

Jonction à l'Alpe d'Huez

Jonction à l'Alpe d'Huez

Nous décidons d'aller conquérir, en option, le col du Poutran, col inédit pour nous deux, pas difficile, 3 km en pente douce jusqu'au restaurant panoramique.

Col du Poutran, premier col inédit du jour, presque un 2000

Col du Poutran, premier col inédit du jour, presque un 2000

JC à le descente du col du Poutran, retour vers l'Alpe d'Huez

JC à le descente du col du Poutran, retour vers l'Alpe d'Huez

Nous reprenons ensuite le circuit qui va nous mener vers le col de Sarenne.

Une belle descente où je m'en mets plein les yeux, le paysage est vraiment sublime.

JC joue au reporter photo "façon Maindru"

JC joue au reporter photo "façon Maindru"

Le Signal de l'Homme, souvenir de vacances à AURIS en 2001, j'avais grimpé tout au sommet à VTT

Le Signal de l'Homme, souvenir de vacances à AURIS en 2001, j'avais grimpé tout au sommet à VTT

La remontée vers le col de Sarenne (dommage que la luminosité ne soit pas très bonne)

La remontée vers le col de Sarenne (dommage que la luminosité ne soit pas très bonne)

Remontée vers le col de Sarenne, merci JC pour les belles photos
Remontée vers le col de Sarenne, merci JC pour les belles photos

Remontée vers le col de Sarenne, merci JC pour les belles photos

A nouveau, JC repart devant alors que je monte à mon rythme, toujours sans me mettre dans le rouge, toujours en mode diesel.

J'apprécie cette montée, la route n'est pas très bonne mais ce n'est pas gênant, ce col n'est pas trop difficile à faire, tout au plus quelques petits coups de cul qui se passent bien.

Le paysage est magnifique et on a le temps d'admirer, on entend même les marmottes dérangées aujourd'hui par cette multitude de cyclistes.

Au sommet un ravitaillement bienvenu, un ravitaillement bien achalandé où nous pouvons refaire le plein de forces.

Je retrouve JC et même Robert du club de Tullins-Fure que j'avais rencontré sur le BRM 200 de Grenoble au début du mois d'avril.

Ravitaillement au col de Sarenne

Ravitaillement au col de Sarenne

Col de Sarenne, mon deuxième col inédit du jour, encore un près de 2000

Col de Sarenne, mon deuxième col inédit du jour, encore un près de 2000

Vue sur la descente vers CLAVANS

Vue sur la descente vers CLAVANS

Nous nous lançons ensuite dans la descente en direction de CLAVANS, descente sinueuse, raide, dangereuse, beaucoup de trous et de gravillons, et dire que le Tour est passé par là l'an dernier.

Un coup de cul qui fait mal aux pattes avant d'arriver à MIZOËN et au barrage du Chambon que je trouve pas très rempli pour la saison.

Nous attaquons ensuite la montée vers les 2 Alpes, uniquement les 3 premiers km jusqu'à MONT DE LANS, j'aurais bien aimé monter tout en haut si nous n'avions pas un menu de choix à venir.

Nous prenons ensuite une belle route en corniche, avec une magnifique vue sur la vallée et sur Auris, où nous en profitons pour remplir la carte SD de l'appareil photo.

Pause photos (il y a une photo d'AURIS qui m'a aussi donné une pensée érotique)
Pause photos (il y a une photo d'AURIS qui m'a aussi donné une pensée érotique)
Pause photos (il y a une photo d'AURIS qui m'a aussi donné une pensée érotique)
Pause photos (il y a une photo d'AURIS qui m'a aussi donné une pensée érotique)
Pause photos (il y a une photo d'AURIS qui m'a aussi donné une pensée érotique)

Pause photos (il y a une photo d'AURIS qui m'a aussi donné une pensée érotique)

La route redescend ensuite rapidement pour nous retrouver au pied de la rampe des Commères aux Clapiers.

Nous voilà devant le dernier morceau de choix du jour, la route vers LA BERARDE.

Certes passer de 1000 900m environ à 1700m n'est pas insurmontable mais c'est surtout la longueur qui paraît interminable, 27 km d'ascension.

Au départ ça parait même trop facile, la route est en faux-plat malgré quelques rampes, il vaut même mieux rester sur la plaque, nous passons par VENOSC pour arriver au deuxième ravitaillement judicieusement placé au lieu-dit de Lanchâtra, reprendre encore de l'énergie pour la partie finale d'autant que la chaleur commence à se faire ressentir.

Il ne reste que 13 km mais les 4 prochains qui mènent à SAINT-CHRISTOPHE-EN-OISANS sont terribles, la route s'élève brusquement de 1100m à 1500m, 4 km à 10% en moyenne.

Je gère, tantôt assis, tantôt en relance en danseuse, mais ça vaut le coup car la fin de la vallée est somptueuse.

Brevet de Randonneur de l'Oisans

J'arrive enfin à la BERARDE avec déjà plus de 5H de vélo.

Jean-Louis et JC se sont déjà restaurés.

Nous avons droit à un petit plateau repas bienvenu, je mange assez rapidement car JC piatte, il a peur de prendre un orage sur la figure, j'ai beau lui dire que lorsque les nuages sont accrochés sur les sommets depuis le matin, ce qui était le cas aujourd'hui, il y a très peu de risque d'orage.

Repas à La Bérarde

Repas à La Bérarde

Nous nous lançons sur le retour, pratiquement 40 km de descente ou de faux-plat descendant, bien usant toutefois car il y a un peu de vent contraire et en bas la chaleur se fait vraiment sentir, je reste dans la roue de JC, aujourd'hui c'est lui qui fait le tracteur.

Nous croisons beaucoup de cyclistes qui n'en n'ont pas fini avec la montée et je souffre pour eux car la chaleur est leur ennemi en ce début d'après-midi.

Nous arrivons à ALLEMONT bien usés mais content de notre randonnée.

Le parcours :

Allemont - Villard Reculas - Huez - Alpe d'Huez (1815m) - Col de Poutran (1996m) - Alpe- d'Huez - Col de Sarenne (1999m) - Clavans - Mizoën - Mont de Lans - Le Clapier - Venosc - St Christophe en Oisans - La Bérarde (1727m) - St Christophe en Oisans - Venosc - Le Clapier - Bourg d'Oisans - Rochetaillée - Allemont

134,6 km - 3093m D+ - 20,2 km/h

Brevet de Randonneur de l'Oisans
A l'arrivée, la joie d'en avoir terminé

A l'arrivée, la joie d'en avoir terminé

A l'arrivée, nous retrouvons Jean-Louis, bravo à lui car les ans ne pèsent pas sur sa motivation et son endurance.

Je revois également Robert.

Nous discutons ensuite avec le Président du CTG, que Jean-Louis tenait absolument à nous présenter, nous le félicitons pour cette superbe organisation.

Le trio des cyclomontagnards du VCBJ

Le trio des cyclomontagnards du VCBJ

Superbe brevet avec une organisation irréprochable.

10€ pour 2 ravitaillements, 1 repas et encore une petite collation à l'arrivée, ce n'est vraiment pas cher.

On a même droit de pouvoir prendre une douche pour enlever la poussière et les traces de sueur sans compter que ça fait un bien fou de pouvoir faire retomber la température du corps.

Il est 15H30 lorsque nous repartons d'ALLEMONT après encore une bien belle journée de vélo.

Article de Jean-Christophe

Article du CTG: 450 participants

Voir les commentaires

Time Megève Mont-Blanc 2014, le 50ième show, chaud, chaud

9 Juin 2014, 22:15pm

Publié par Jean-Pierre

Et oui, il s'agit tout simplement de la 50ième cyclosportive à laquelle je participe.

Une cyclosportive inédite pour moi car c'est la première fois que je viens la faire, j'avais eu d'autres occasions mais il y avait toujours eu des raisons pour ne pas la faire.

Lever ce dimanche matin à 3H00 pour me rendre chez Jean-Christophe avec lequel je vais covoiturer, départ fixé à 4H45 de chez lui, en fait je serais même en avance et nous quitterons son domicile à 4H30.

Le temps du WE était annoncé au beau mais je n'étais pas inscrit, inscription sur place.

Nous sommes largement en avance pour aller retirer notre dossard et la plaque de cadre et finir de nous préparer, pas besoin d'aller s'échauffer, contrairement au Challenge Vercors 15 jours auparavant, il fait déjà très doux.

Je me suis inscrit, comme Jean-Christophe, sur le parcours moyen de 114 kms qui comporte tout de même 3 cols dont un inédit, le col du Pré qui me fait peur par son profil, selon ce que m'en a décrit Jean-Christophe.

Les parcours: le 114 km correspond au bleu + le vert

Les parcours: le 114 km correspond au bleu + le vert

Time Megève Mont-Blanc 2014, le 50ième show, chaud, chaud
Dans le SAS de départ, nous rencontrons Christophe que Jean-Christophe connait par l'intermédiaire de son blog, encore une rencontre en chair et en os

Dans le SAS de départ, nous rencontrons Christophe que Jean-Christophe connait par l'intermédiaire de son blog, encore une rencontre en chair et en os

Le SAS se remplit petit à petit, comme nous sommes arrivés bien en avance nous sommes bien placés à l'avant mais cela n'a aucune importance pour cette cyclosportive.

En effet toutes les descentes sont neutralisées, les classement ne sont établis que par addition des temps des montées pour éviter les prises de risques inconsidérés qui ont values un accident mortel il y a quelques années.

Nous retrouvons également au départ mon collègue de travail Bruno et nous voyons passer un collègue du club qui se rend dans le SAS des dossards prioritaires.

A 8H30, le départ est donné, le temps est donc neutralisé jusqu'à FLUMET, cela me convient très bien car la route est en très mauvais état, bosselée, fissurée, crevassée, il y a déjà des crevaisons et des pertes de bidons qu'il faut éviter en zigzagant.

Et c'est parti pour la première montée, la montée vers le col des Saisies FR-73-1633 et le village éponyme, une belle montée régulière où je ne veux pas me griller.

Je vais atteindre le col en un peu plus de 54mn à 14,7 km/h, ce qui constitue une belle moyenne.

La montée n'est pas tout à fait terminée, après une légère descente dans la station, nous bifurquons à droite pour grimper en direction du signal de Bizanne, 2 kms de grimpette à près de 8%.

Nous arrivons au premier ravitaillement.

Temps du premier segment chronométré FLUMET - Bizanne: 1H08'14''.

Alors que je suis sur le point de repartir, j'entends une voix connue derrière moi, Mathieu viens d'arriver.

Mathieu, Thierry et Jean me retrouvent au ravitaillement
Mathieu, Thierry et Jean me retrouvent au ravitaillement

Mathieu, Thierry et Jean me retrouvent au ravitaillement

Descente rapide par une route en lacets qui nous mène dans la vallée en passant par VILLARD SUR DORON, nous prenons ensuite la direction de BEAUFORT.

Descente sur VILLARD SUR DORON (Maindru Photos)
Descente sur VILLARD SUR DORON (Maindru Photos)
Descente sur VILLARD SUR DORON (Maindru Photos)

Descente sur VILLARD SUR DORON (Maindru Photos)

Nous attaquons alors le morceau de choix de la journée, la montée vers le col du Pré (FR-73-1703) par ARECHES.

D'entrée la pente est raide, il s'agit de prendre son rythme, encore ne pas se laisser griser, la chaleur commence à se faire ressentir.

12 kms de montée, de petits panneaux indiquent tous les kilomètres, l'altitude et le D+ du km suivant, c'est à l'énergie et à la volonté que je progresse, km par km, l'œil rivé sur le GPS, les 3 derniers kilomètres sont les plus pentus, ils approchent en moyenne les 10%, je m'arrête juste pour prendre une dose de caféine, surtout pour éviter de m'en mettre partout.

J'arrive enfin au sommet.

Le plaisir est immense tant le panorama est magnifique.

Temps de montée: 1h18'07'', 9,4 km/h

Temps du deuxième secteur chronométré VILLARD - col du Pré: 1H30'04''

Au col du Pré (Maindru Photos)
Au col du Pré (Maindru Photos)
Au col du Pré (Maindru Photos)
Au col du Pré (Maindru Photos)

Au col du Pré (Maindru Photos)

Au col du Pré, vue sur le barrage de Roseland, magnifique
Au col du Pré, vue sur le barrage de Roseland, magnifique
Au col du Pré, vue sur le barrage de Roseland, magnifique
Au col du Pré, vue sur le barrage de Roseland, magnifique

Au col du Pré, vue sur le barrage de Roseland, magnifique

Après s'en être mis plein les yeux, descente sur le barrage de Roseland, légère remontée pour atteindre le col de Méraillet, lieu du deuxième ravitaillement.

Il faut reprendre des forces car nous ne sommes qu'à mi-chemin.

Encore un ravitaillement superbement achalandé
Encore un ravitaillement superbement achalandé

Encore un ravitaillement superbement achalandé

Alors que je suis sur le point de repartir je vois arriver Jean, complètement cuit, il souhaite abandonner, je lui dis de continuer avec moi, je l'attendrais s'il le faut mais je pense qu'il peut se refaire dans la longue descente vers BEAUFORT.

Finalement il repartira avec moi.

Jean en pleine détresse, dur, dur

Jean en pleine détresse, dur, dur

Longue descente réalisée avec prudence, d'une part parce qu'elle est toujours neutralisée et surtout à cause de la présence de nombreuses plaques de gravillons.

Nous arrivons à BEAUFORT, nouveau secteur chronométré jusqu'au col des Saisies.

Dans la vallée je mène un petit groupe face au vent, je fais le tracteur.

Au pied de la montée vers le col des Saisies, Jean pose définitivement pied à terre.

Je continue seul, enfin pas tout à fait, je reprends un certain nombre de cyclistes qui étaient repartis lorsque j'attendais Jean.

Belle montée mais que ce fut dur quand même sous une chaleur écrasante, pas de palier pour se reposer, peu de lacets ou des grandes portions droites en plein soleil et quelquefois avec le vent de face qui donne une petite sensation de fraîcheur avec un maillot complètement ouvert.

1 kilomètre avant le sommet je suis victime d'un début de crampes dans le haut de chaque cuisse, je dois mouliner en danseuse pour les faire passer.

Temps de montée: 1H30'38'', 9,9 km/h de vitesse moyenne.

Ce troisième col de la journée est enfin atteint.

Nouvelle descente vers FLUMET, la route est également en mauvais état, pas de prise de risque inutile, ce n'est pas le moment, si près du but.

Un dernier secteur chronométré pour remonter à MEGEVE.

Le vent est un petit peu plus favorable mais il fait encore plus chaud au fond de cette vallée.

C'est enfin l'arrivée après 6H24'06'' de selle.

Jean-Christophe, Romain, Bruno et Christophe m'attendent. Romain a fait le grand parcours.

Mathieu et Thierry qui sont également sur le grand parcours sont en approche.

Jean a trouvé pour se faire ramener au lieu de départ, tant mieux.

C'en est terminé pour ma 50ième cyclosportive, l'une des plus dures que j'ai effectuées surtout à cause de la chaleur.

Au total: 114,6 km en 6H13'26'' avec 3064m D+

Je finis dans le milieu du classement en 272 259 268ième place sur 447 458 classés avec un temps total de 4H38'10'' pour les secteurs chronométrés.

Très content d'en avoir fini avec cette superbe cyclosportive magnifiquement organisée

Très content d'en avoir fini avec cette superbe cyclosportive magnifiquement organisée

Voir aussi l'article de Jean-Christophe

Time Megève Mont-Blanc 2014, le 50ième show, chaud, chaud

Voir les commentaires