Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Jean-Pierre

Etape du Tour 2015 tronquée - Saint-Jean-de-Maurienne -> La Toussuire

20 Juillet 2015, 07:55am

Publié par Jean-Pierre

Etape du Tour 2015 tronquée - Saint-Jean-de-Maurienne -> La Toussuire

J'étais inscrit depuis 6 mois, bien avant que mon souci de santé ne me fasse perdre tous les nombreux objectifs que je m'étais fixés pour 2015.

Alors, j'avais décidé de participer quand même malgré mon état de forme.

Je savais que je ne pourrais pas la faire entièrement, la tenter aurait été déraisonnable, d'autant plus que la fatigue et la gêne étaient revenus depuis quelques jours.

Samedi, ma décision était prise, je prendrais le départ pour faire le premier col, le col du Chaussy, un inédit pour moi, ensuite je ferais la boucle dans la vallée et je m'arrêterais à SAINT-ETIENNE-DE-CUINES, au pied du col du Glandon.

En ajoutant la distance séparant le camping du lieu de départ à SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE, cela ferait une boucle de 80 km.

Retour au camping, après 3 jours de travail, où je retrouve mon épouse.

Le samedi matin, montée à LA TOUSSUIRE pour aller chercher le dossard et le sac cadeau.

Le ruban de la liste des participants
Le ruban de la liste des participants

Le ruban de la liste des participants

Mon épouse étant reparti, j'ai planté la tente sur un autre emplacement.

Le soir, petit repas pris entre amis au camping.

Avec Stephen, Mathieu, Stéphane, Stéphanie et Brian (photo de Jean-Christophe)

Avec Stephen, Mathieu, Stéphane, Stéphanie et Brian (photo de Jean-Christophe)

Le dimanche 19 juillet, à 6H50, je pars du camping en direction de SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE, par la petite route allant de SAINTE-MARIE-DE-CUINES à PONTAMAFREY-MONTPASCAL, route très tranquile, aucune circulation.

Je me dirige vers mon SAS, celui des 8000 puisque j'ai le dossard 8178.

3/4H d'attente.

A 8H04, le départ est donné pour le SAS des 8000.

15000 cyclistes à répartir au départ

15000 cyclistes à répartir au départ

Le portique de départ (photo Sportograf)

Le portique de départ (photo Sportograf)

Nous roulons tranquillement dans la vallée jusqu'à HERMILLON car la plupart des cyclistes savent qu'ils sont partis pour une grosse journée de pédalage.

Je monte à ma main le premier col, le col du Ventour, que j'avais pris dans l'autre sens le dimanche précédent.

Après LE CHATEL, une légère descente pour remonter à MONTVERNIER avant d'attaquer le col du Chaussy.

La montée se passe bien, ce col n'est pas trop difficile mais il faut quand même se méfier.

A 5 km du sommet la route s'élève en balcons, la vue, alors dégagée sur la vallée, est superbe.

Le col est atteint, les 2 derniers km sont en larges lacets au milieu des prés verdoyants, ce n'est qu'un long serpent de cyclistes multicolores qui avance.

33 km parcourus depuis le camping et déjà 1200m D+, j'ai fait le plus gros du dénivelé du jour.

Le col du Chaussy, mon cinquième col inédit en une semaine

Le col du Chaussy, mon cinquième col inédit en une semaine

Pas d'arrêt au ravitaillement au col, j'ai assez à boire et à manger pour ce que j'ai prévu de faire.

La descente est annoncée dangereuse, prudence.

En fait rapidement nous sommes arrêtés, un bouchon, pieds à terre et nous sommes même obligés de marcher pendant quelques centaines de mètres.

Y-a t'il une chute devant?

Possible, car lorsque j'étais arrivé au dernier lieu-dit de MONTPASCAL, une ambulance des pompiers filait en direction du col, toutes sirènes hurlantes.

Nous reprenons la descente, ça file.

Encore une chute: un gars arrive trop vite dans un virage et fait un tout droit, il vient se manger un mur de soutènement, sans dégat, fort heureusement, il a eu une chance énorme.

Fin de la descente sans encombre jusqu'à LA CHAMBRE.

Direction EPIERRE, en passant par LA CHAPELLE, j'embraye car il ne me reste pratiquement plus que de la plaine à faire.

A EPIERRE, nous bifurquons pour remonter la vallée de l'autre coté.

Une belle bosse à SAINT-LEGER où je vais améliorer mon temps réalisé lors de la Madeleine 2014.

Nous passons ensuite à SAINT-REMY-DE-MAURIENNE.

Nouvel arrêt en pleine ligne droite, nous sommes plusieurs milliers de cyclistes.

Au bout d'un moment nous sommes autorisés à repartir, une chicane de motos de la gendarmerie a été mise en place pour fluidifier le flot avant d'arriver vers la longue ascension du col du Glandon.

J'arrive à SAINT-ETIENNE-DE CUINES où j'avais décidé de quitter la course.

Retour au camping.

Distance parcourue: 80,3 km - 4H16'51'' - 1593m D+.

 

Le profil de mon Etape du Tour

Le profil de mon Etape du Tour

Aurais-je pu en faire plus?

Certainement, il y avait moyen de stopper au col du Glandon et de prendre une navette mais celle-ci serait passée par le col du Mollard pour ne pas couper la route de la montée de la TOUSSUIRE et donc je n'étais pas rendu.

Je suis de toute façon satisfait de ma semaine durant laquelle j'aurais pu voir que mes sensations en montagne sont intactes même si j'ai perdu un peu en rythme de rotation

Et puis, j'aurais conquis 5 nouveaux cols.

Mon état de santé et la fatigue que je ressens ne me permettent pas, pour l'instant, de faire des distances plus longues.

Les résultats des amis et connaissances:

Jean-Christophe, 104ième (12ième de catégorie) en 5H43'03'' A L'HONNEUR

Patrick, 380ième en 6H14'17''.

Bruno F, 714ième en 6H35'10''.

Stéphane, 715ième en 6H35'12''.

Olivier, 1429ième en 7H07'16''.

Philippe, 1822ième en 7H20'46''.

Mathieu, 2661ième en 7H49'32''.

Bruno V, 4307ième en 8H33'12''

Arnaud, 4806ième en 8H46'29''

Alain, 6941ième en 9H41'16''.

Robert, 8295 en 10H16'33''.

Jean-François s'est arrêté au pied de la TOUSSUIRE après 6H d'effort.

Les finishers du VCBJ. BRAVO à eux (photo de Jean-Christophe)

Les finishers du VCBJ. BRAVO à eux (photo de Jean-Christophe)

Rendez-vous dans 2 ans pour la prochaine Etape du Tour, à moins que je n'en tente une dans les Pyrénées l'année prochaine.

Voir les commentaires

Week-end du 14 juillet en Maurienne

14 Juillet 2015, 19:00pm

Publié par Jean-Pierre

Il y a déjà quelques mois, j'avais réservé un emplacement au camping du Bois-Joli à SAINT-MARTIN-SUR-LA-CHAMBRE, le même camping que mon ami JC, pour l'Etape du Tour du 19 juillet.

Du coup, mon épouse avait aussi réservé un bungalow pour toute la semaine précédente avec les enfants accueillis.

Comme je faisais le pont du 14 juillet, cela tombait très bien.

Mon idée était d'aller chercher quelques cols inédits.

Dimanche 12 juillet:

Je me suis fixé comme objectif d'aller grimper ces fameux lacets de Montvernier, dont tout le monde parle cette année puisque le Dauphiné y est passé et que les PROS du Tour de France vont également les grimper.

Départ à la fraîche du camping à 7H46.

 

Les alentours de l'entrée du camping
Les alentours de l'entrée du camping
Les alentours de l'entrée du camping

Les alentours de l'entrée du camping

Je pars par SAINTE-MARIE-DE-CUINES par une petite route tranquille pour me diriger vers PONTAMAFREY.

Tranquille, mais il y a un tas de cyclos car il y a le BRA.

Je rencontre d'ailleurs un groupe de Tullins, ce qui me permets de prendre quelques nouvelles de jef38.

Les lacets de Montvernier

Les lacets de Montvernier

Je grimpe les lacets, avec un bon rythme, surtout par rapport à ceux dont c'est le deuxième jour.

Au sommet , à MONTVERNIER, je tourne à droite pour revenir sur HERMILLON.

Au passage je récupère mon premier col inédit du jour, le col de Ventour à LE CHATEL, dans sa partie la moins dure (pas de photo).

Ensuite commence la deuxième partie de ma sortie.

Je remonte la vallée en direction de SAINT-MARTIN-LA-PORTE.

Je tourne un peu en rond dans le village, à la recherche de mon chemin, car il y a des travaux et quelques rues fermées.

Je passe mon deuxième col inédit, pas de panneau de col mais un lieu-dit.

Belle vue sur le fort du Télégraphe.

 

Ce n'est pas "mon" col de Portes mais le col de la Porte

Ce n'est pas "mon" col de Portes mais le col de la Porte

Belle vue sur le fort du Télégraphe

Belle vue sur le fort du Télégraphe

Je continue ensuite.

Ca monte bien mais c'est une route vraiment tranquille, presque pas de voiture.

Je passe un col non répertorié.

Col non reconnu par la CCC

Col non reconnu par la CCC

Je continue en direction de BEAUNE, village dont est originaire le seul Mauriennais à avoir participé au Tour de France.

J'arrive enfin au dernier col que j'avais prévu de conquérir aujourd'hui.

Quelques vues du village de BEAUNE
Quelques vues du village de BEAUNE

Quelques vues du village de BEAUNE

Troisième col inédit
Troisième col inédit

Troisième col inédit

Il n'y a plus qu'a redescendre et se laisser glisser dans la vallée pour revenir au camping.

En fait, je vais avoir un vent de face qui va nettement me gêner et finir de prendre mes dernières forces.

Parcours: 72,7km - 3H35'17'' - 1462m D+.

Lundi 13 juillet:

Je propose une petite balade autour du col de la Madeleine, pour s'en mettre plein les yeux.

Dommage quelques corolles de nuages sont accrochées sur les hauts sommets et en particulier sur le Mont-Blanc.

Sur la photo, on aperçoit le chemin en petits lacets emprunté pour le retour au col (de l'autre coté de la route)

Petite marche de 6 km.

Les derniers km en lacets du col de la Madeleine (coté nord)

Les derniers km en lacets du col de la Madeleine (coté nord)

Mardi 14 juillet:

La deuxième sortie de vélo.

Un bel objectif: grimper, si je peux, le col du Glandon.

Nouveau départ à la fraîche, il est 7H36.

Quelques cyclistes, dont un de la Chartreuse, avec lequel je vais grimper en discutant jusqu'à 7 km du sommet avant de le voir s'envoler irrémédiablement.

Je n'ai pas trop souffert de la pente sauf sur les 3 derniers km où mon 28 dents a montré ses limites avec mon état de forme actuel.

Petite pause au sommet pour goûter des paysages et absorber une poche de crème de marron pour la suite.

Un nouveau col inédit et pas n'importe lequel
Un nouveau col inédit et pas n'importe lequel
Un nouveau col inédit et pas n'importe lequel
Un nouveau col inédit et pas n'importe lequel
Un nouveau col inédit et pas n'importe lequel

Un nouveau col inédit et pas n'importe lequel

Je continue vers le col de la Croix-de-Fer.

C'était mon tout premier 2000 passé lors de la Marmotte 1994, je n'y était pas repassé depuis l'EDT 1998.

En tout cas, c'est un réel plaisir de revenir dans ce coin, je ne me lasse pas de la beauté des paysages, j'en suis tombé sous le charme lorsque je travaillais au barrage de Grand'Maison un peu plus bas en 1983 et 1984.

Deuxième col de la journée et la vue magnifique
Deuxième col de la journée et la vue magnifique
Deuxième col de la journée et la vue magnifique
Deuxième col de la journée et la vue magnifique
Deuxième col de la journée et la vue magnifique
Deuxième col de la journée et la vue magnifique

Deuxième col de la journée et la vue magnifique

La descente du col
La descente du col
La descente du col

La descente du col

Retour par SAINT-JEAN-DE-MAURIENNE puis la vallée, toujours avec un vent de face.

Parcours: 71 km - 4H18'31'' - 1919m D+.

SAINT-AVRE attend le TOUR DE FRANCE
SAINT-AVRE attend le TOUR DE FRANCE
SAINT-AVRE attend le TOUR DE FRANCE

SAINT-AVRE attend le TOUR DE FRANCE

Ces deux sorties m'ont montré mes limites actuelles ce qui ne laisse peu de doutes sur la réussite de l'EDT.

Le lendemain 20 juillet, je serais peut-être enfin fixé sur le mal qui me ronge depuis le mois de février.

Voir les commentaires