Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Jean-Pierre

L'Ardéchoise 2017 - Circuit les Boutières par défaut - Samedi 17 juin

20 Juin 2017, 15:44pm

Publié par Jean-Pierre

L'Ardéchoise 2017 - Circuit les Boutières par défaut - Samedi 17 juin

Lors de l'établissement de mes objectifs 2017, j'avais coché l'Ardéchoise pour le nouveau circuit "Les Sucs-Lignon" de 217 km (variante des Sucs) réalisable uniquement en mode cyclotouriste.

L'idée, comme je l'avais indiqué, c'était de profiter de l'occasion offerte pour retourner à FAY-SUR-LIGNON pour revoir des paysages où j'avais été en colonie de vacances à la fin des années 60 et dont je garde de merveilleux souvenirs.

Je n'avais pas voulu m'inscrire trop tôt, ne cherchant pas à partir dans les premiers comme en mode cyclosportif.

Mais j'ai tellement attendu que je ne me suis inscrit qu'en début de semaine et j'ai hérité du dossard 16293.

Autant dire qu'il ne faudra pas être pressé pour décoller.

D'ailleurs, je ne pensais pas arriver avant 19h00.

A 7h25, je suis prêt et je descends du col de Fontay, où je me suis garé, vers SAINT-FELICIEN.

Il y a déjà du monde, les premiers sont sûrement déjà partis.

 

Le départ (photo velovelo)

Le départ (photo velovelo)

Longue attente. On avance au pas pour ne pas dire qu'on n'avance presque pas
Longue attente. On avance au pas pour ne pas dire qu'on n'avance presque pas
Longue attente. On avance au pas pour ne pas dire qu'on n'avance presque pas

Longue attente. On avance au pas pour ne pas dire qu'on n'avance presque pas

Je ne vais franchir le tapis de départ que vers 8h21.

Je suis tout de suite dans l'allure même si je pars pour faire plus de 200 bornes.

Je double, je double, je rattrape même des collègues de boulot partis devant, je ne savais pas qu'ils étaient là.

Je vais avaler ce premier col, le col du Buisson, en 35mn, établissant un nouveau PR.

Montée col du Buisson
Montée col du Buisson
Montée col du Buisson
Montée col du Buisson
Montée col du Buisson

Montée col du Buisson

Je ne m'arrête pas au ravitaillement au sommet, il faut d'ailleurs se faufiler pour pouvoir continuer, j'ai assez à manger dans les poches. Je n'ai pas prévu d'arrêt avant MEZILHAC.

Descente vers LAMASTRE où je ne veux pas m'arrêter non plus mais je suis obligé de mettre pied à terre, bouchon, trop de monde. Je me faufile à nouveau et réussis à repartir.

Après la bifurcation pour le Doux, j'aperçois un maillot de Saint-Péray un peu plus loin devant moi. Je regarde le dossard, c'est Maurice.

Je me porte à sa hauteur, il me dit qu'il cherche sa soeur qui doit être devant. Nous roulons côte à côte un petit moment puis, au train, je file vers le col des Nonières sur un bon rythme.

Tout va bien.

Tout allait bien, je devrais dire.

Je viens de passer le panneau "Sommet à 1 km" lorsque j'entends un pchiiiiiiiiiiiitt, je regarde autour de moi mais c'est bien moi qui viens de crever de la roue avant.

Je m'arrête sur le coté pour constater que la toile est percée en 2 endroits.

Imprévoyant? Non, j'avais regardé mes pneus cette semaine et encore ce matin en refilant un coup de pompe. Je n'avais rien vu.

Je pense que le revêtement abrasif des routes ardéchoises a eu raison du pneumatique (en vérifiant après-coup, j'ai constaté qu'il avait quand même 17355 km, c'était un Mavic Yksion Grip 700 x 25 125ième anniversaire) .

Je remplace la chambre à air, glisse un morceau de bande anti-crevaison dans le pneu au niveau de la plus grosse déchirure, colle une rustine autocollante Zéfal sur la chambre à air et une dans le pneu au niveau de la petite déchirure et je repars après un arrêt de 11mn.

Mais je cogite car rien ne dit que ça tiendra jusqu'au bout.

500m plus loin, je tombe sur un camion Mavic. Je m'arrête, je demande s'ils ont des pneus de rechange. Réponse affirmative. Je fais donc remplacer le pneu avant. C'est un jeune australien en formation chez eux qui s'en occupe. Pas de pneu de 25 toutefois, il monte donc un 28 (Mavic Elite 700 x 28) et une autre chambre à air pour 28. Un arrêt qui va encore durer 14mn.

J'avais eu la bonne idée ce matin de prendre un chèque. Il va me servir à payer le pneu à 25€. Du coup j'aurais la chambre à air en cadeau.

Ça fait au total 25mn perdues. Ça commence à (bien) faire.

Si j'avais su qu'il y avait un stand Mavic fixe, j'aurais poussé le vélo jusque là et j'aurais économisé une cartouche.

Car maintenant, il ne me reste plus qu'une cartouche.

Ma décision est prise, je tournerai au CHEYLARD sur le circuit les Boutières.

 

Après ces péripéties mécaniques, je m'engage à allure soutenue dans la descente vers LE CHEYLARD mais je suis vigilent avec un pneu neuf à l'avant. Nouveau PR.

Au CHEYLARD, je passe en mode cyclosportif. Sur la plaque et face au vent, je roule, je roule, je double.

Je retrouve même Maurice, qui de son coté a retrouvé sa soeur. Il m'a dit avoir vu passer une fusée, il exagère sûrement un peu.

Mais c'est vrai que je ne baisse pas l'allure même si je tombe le petit plateau après INTRES.

Jusqu'à ROCHEPAULE, je vais améliorer pratiquement tous mes PR.

L'Ardéchoise 2017 - Circuit les Boutières par défaut - Samedi 17 juin

Je ne me permets qu'un seul arrêt, à ROCHEPAULE, pour faire remplir un bidon, j'en profite pour manger deux petites tartines de crème de marrons et deux rondelles d'orange, c'est tout ce que j'aurais mangé avec le pitch donné au départ et une barre dans la descente vers LAMASTRE.

Je ne lèverai le pied que dans la descente vers SAINT-FELICIEN, inutile de prendre des risques inconsidérés car je suis dans les choux pour le chrono (d'ailleurs je n'ai pu m'inscrire qu'en formule cyclotouriste donc je ne serai pas classé).

Je termine en 5H38'47'' ce parcours de 125 km, loin de mon meilleur chrono sur cette distance mais c'était il y a 14 ans, en 2003, année chaude.

Le circuit Les Boutières et son profil

Le circuit Les Boutières et son profil

L'Ardéchoise 2017 - Circuit les Boutières par défaut - Samedi 17 juin

Après avoir pris le repas, seul, je retrouve Stéphane puis JC qui viennent de terminer leur Ardéchoise en 3 jours. Fred et Olivier ne devraient pas être loins.

Je ne suis pas trop déçu de n'avoir pas pu réaliser mon projet.

Je ne sais pas si je reviendrais l'année prochaine ou si je tenterais hors organisation.

 

Les résultats des amis et connaissances

Classement

Nom

Prénom

Temps

Dossard

Catégorie

 

ARDECHOISE Volcanique 176 km (1870 classés)

 

20

TOE

Gérald

5H48’54’’

195

E - 14

VCBJ

384

COUDERCHER

Dany

7H21’09’’

6117

E - 75

 

 

 

 

 

 

 

 

ARDECHOISE Boutières 125 km (3163 classés)

 

14

CAVAILLON

Mathieu

3H49’35’’

222

E - 9

VCBJ

41

BOURGEY

Pascal

4H25’49’’

15688

G - 9

VCBJ

130

GAFFARELLI

Alban

4H32’10’’

4573

F - 34

VCBJ

234

CHIARAPPA

David

4H49’24’’

6200

F - 62

VCBJ

Cyclotouriste (688)

BERNELIN

Jean-Pierre

5H38’47’’

16293

 

VCBJ

973

CASTEX

Louis

6H00’53’’

3615

I - 177

VCBJ

Voir les commentaires

CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017

7 Juin 2017, 17:52pm

Publié par Jean-Pierre

Dans le cadre des animations organisées autour du déroulement du Critérium du Dauphiné Libéré 2017 dans le Nord-Isère, la Mairie de BOURGOIN-JALLIEU avait demandé au VCBJ d'assurer une participation effective lors de cette journée du 7 juin pour le CLM entre LA-TOUR-DU-PIN et BOURGOIN-JALLIEU.

La formule retenue pour cette participation était la réalisation du parcours de ce CLM par un groupe du VCBJ, le plus important possible, compte-tenu des activités professionnelles, ou autres, de tout un chacun.

Parcours de 23,5 km avec deux difficultés majeures, la montée vers ROCHETOIRIN et la côte de DEMPTEZIEU.

Les Etapes du Critérium 2017

Les Etapes du Critérium 2017

Le rendez-vous et le départ sont prévus devant le magasin CYCLES FONTAINE à BOURGOIN-JALLIEU à 9H00.

Dans la cour du magasin FONTAINE
Dans la cour du magasin FONTAINE
Dans la cour du magasin FONTAINE

Dans la cour du magasin FONTAINE

C'est un gros peloton de cyclistes du VCBJ qui file vers LA-TOUR-DU-PIN pour prendre le départ du CLM.

Sortie de BOURGOIN-JALLIEU

Sortie de BOURGOIN-JALLIEU

Arrivés à LA-TOUR-DU-PIN, nous nous retrouvons près d'une centaine de cyclistes.

La même démarche ayant été réalisée par d'autres Mairies partenaires auprès de leurs clubs respectifs, d'autres clubs cyclistes des environs participent également.

A coté des maillots du VCBJ, on peut reconnaître des maillots de SAINT-CLAIR-LA-TOUR, des Vallons de LA TOUR triathlon, d'AOSTE et de MORESTEL-LES-AVENIERES.

A LA-TOUR-DU-PIN
A LA-TOUR-DU-PIN

A LA-TOUR-DU-PIN

Le départ de notre CLM n'est prévu qu'à 10H30.

Nous avons le temps pour admirer les belles machines des PRO.

CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017
CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017
CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017
CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017
CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017
CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017
CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017
CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017
CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017
CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017
Regroupement au départ (Notre Champion de France est présent)
Regroupement au départ (Notre Champion de France est présent)

Regroupement au départ (Notre Champion de France est présent)

Le parcours du CLM

Le parcours du CLM

Et le profil

Et le profil

A 10H30, le départ officiel est donné à LA-TOUR-DU-PIN.

Il ne s'agit toutefois pas d'un CLM en mode "chrono" mais d'une sortie groupée "neutralisée" dont le but est bien de faire une animation avant la course des PRO.

Cela n'empêche quelques envies de grimper la première bosse.

C'est un peloton relativement bien groupé.

A MONTCARRA
A MONTCARRA
A MONTCARRA

A MONTCARRA

Je me suis arrêté pour prendre des photos du peloton.

Du coup, je vais être obligé de chasser pour rentrer, ce que je ne ferais qu'au pied de la montée de DEMPTEZIEU.

Dans l'élan, je vais monter pour la deuxième fois de la sortie la côte de DEMPTEZIEU (je suis passé une première fois pour aller à BOURGOIN-JALLIEU) et je vais établir un nouveau PR (en gagnant plus d'1 mn sur le temps du matin).

Ensuite, il n'y a presque plus que de la descente vers BOURGOIN-JALLIEU.

Arrivée au stade Pierre Rajon (du CSBJ rugby).

Une bière et 2 sandwichs plus tard, me voilà reparti à DEMPTEZIEU par Charbonnières pour aller voir passer quelques PRO avant de rentrer chez moi avec quelques détours pour rallonger un peu.

Après l'effort, le réconfort :-)
Après l'effort, le réconfort :-)

Après l'effort, le réconfort :-)

CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017
CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017
CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017

TOTAL cumulé de la sortie du jour: 103,7 km pour 1222m D+.

CLM du Critérium du Dauphiné Libéré 2017

Voir les commentaires

LA grosse sortie dans l'avant-pays savoyard avec JC et Mathieu

4 Juin 2017, 18:13pm

Publié par Jean-Pierre

Ce week-end était prévu pour du vélo.

Je devais remonter à Passy (Haute-Savoie) en vue de la cyclosportive LA TIME-MEGEVE-MONT-BLANC que j'avais cochée sur le calendrier.

J'avais quartier libre, mon épouse préférant rester à la maison pendant que je pouvais m'adonner à ma passion avec mes copains car Mathieu avait prévu aussi de faire cette cyclosportive.

Patatras, la météo n'étant pas favorable là-haut, je renonce donc.

Dans un deuxième temps, JC propose une sortie dans le Vercors. Rebelote, météo défavorable dès la fin de matinée, trop risqué de tenter une grosse sortie là-haut également.

Finalement, vendredi soir, nous nous décidons pour une sortie vers les cols de la Crusille et des Mille Martyrs. 125 km annoncés. Ca me convient, en partant de chez moi cela devrait me faire un bon 150 km. Avec un retour début d'après-midi avant les orages annoncés.

Rendez-vous chez JC à 7H45, je pars à 6H50.

Contrairement à la sortie de mercredi dernier, pour gagner du temps, je ne monte pas par Saint-Chef, mais cela rallonge un peu car j'ai déjà 22 km en arrivant chez JC.

Ca risque de faire un peu plus que 150 km, mais cela ne m'inquiète pas ....... pour l'instant.

J'ai à nouveau amélioré mon PR dans la montée vers ROCHETOIRIN, donc la forme est là.

JC, qui est allé au-devant de Mathieu par une autre route, et Mathieu arrivent en même temps que moi. Synchronisation parfaite.

Nous partons tout de suite. Direction le col de la Crusille que nous voulons faire en passant d'abord par ROCHEFORT.

Une belle montée, qui sera empruntée cette semaine par le Critérium du Dauphiné Libéré, dans laquelle, bien qu'étant à l'arrière, j'améliore la plupart de mes PR.

Après une bonne descente, nous terminons la montée vers la Crusille par SAINT-JEAN d'ALVEY. Au départ, j'attaque sur la plaque pour ensuite me calmer et laisser partir mes deux compagnons.

La descente sur NOVALAISE est réalisée à vive allure.

Pour aller vers le lac d'AIGUEBELETTE, notre petit groupe se met en file indienne, j'assure une grosse partie du relais.

Nous faisons ensuite une partie du tour du lac jusqu'à AIGUEBELETTE, où j'accélère car je sais qu'il y a un PR que je veux améliorer. Et ça c'est fait.

Je rentre ensuite dans l'inconnu.

Nous tournons à gauche pour grimper vers ATTIGNAT-ONCIN. J'avais découvert le début de la route jusqu'à la voie ferrée lors du tour du lac avec mon épouse il y a 2 ans. Après je ne connaissais pas du tout.

Belle montée, toujours dernier, derrière les deux mobylettes même si JC est plutôt encore en rodage ;-)

Ensuite nous tournons à droite vers SAINT-FRANC. Je connais la route, mais dans le sens inverse, nous l'avions grimpée avec Cricri et Michel lors du BRM 400 de Grenoble en 2011. C'est plus facile dans ce sens.

Nous tournons ensuite à gauche en direction de LA BAUCHE.

C'est là que les choses se corsent: les 2 jeunes ont prévu d'aller faire un raidar.

Nous tournons donc encore à gauche pour grimper au balcon de l'Ecolu.

En bas, j'avais mal lu, j'avais lu Ecole. Et donc, quand on passe devant l'école, je ne comprends pas pourquoi on continue à monter.

Au bout de 3 kms on atteint effectivement une table d'orientation avec une belle vue sur la Chartreuse où les nuages commencent à bourgeonner.

Vue sur la Chartreuse

Vue sur la Chartreuse

Mathieu est facile aujourd'hui, toujours devant

Mathieu est facile aujourd'hui, toujours devant

Mon arrivée au balcon d'Ecolu

Mon arrivée au balcon d'Ecolu

Mais, ce n'est pas fini. Mes amis décident de continuer jusqu'au sommet après le lieu-dit BANDE. Ca grimpe méchant avec des passages à 16%, pas de quoi bander !!!

C'est un cul-de-sac à 950m d'altitude.

J'ai monté tout en travers d'autant que je commence un peu à fatiguer.

Je sais que j'ai laissé beaucoup de force dans cette plaisanterie.

Mais le point-de-vue est magnifique.

Vue sur la vallée et la Chartreuse

Vue sur la vallée et la Chartreuse

Mon arrivée au sommet, ils sont fous ces jeunes !!!

Mon arrivée au sommet, ils sont fous ces jeunes !!!

On redescend ensuite vers la D1006 (ex-RN6) pour atteindre les ECHELLES.

Je commence à avoir faim, malgré les barres que j'ai mangées, car je n'avais pas prévu de faire une sortie aussi longue et je ne m'étais pas alimenté correctement la veille, pas de plat de pâtes :-(

Pas de sandwich dans la boulangerie.

Nous filons sur MIRIBEL-LES-ECHELLES où nous trouvons un Vival ouvert. Je prends un sandwich sous vide et un coca. Oups, je m'a trompé. Il s'avère être une bière. Même couleur de canette, rangé avec les 50cl de coca, mais pas le même goût. J'adore la bière mais je voulais un coca pour recharger en sucre mon organisme.

Après cet intermède alimentaire, nous repartons, il reste 6 km pour atteindre le col des Mille Martyrs comme on dit souvent, on laisse la Croix de coté.

Après le col, je lâche tout pour effectuer encore une belle descente vers SAINT-GEOIRE-EN-VALDAINE.

Nous filons en face vers MONTFERRAT, VALENCOGNE puis le PASSAGE.

Encore des raidars qui succèdent à des tobbogans, de quoi finir d'user le moteur.

Enfin SAINT-DIDIER-DE-LA-TOUR puis LA-TOUR-DU-PIN.

Il reste une montée, dite de la piscine, où le CLM du Dauphiné passera mercredi prochain, avant d'arriver chez JC.

Petit arrêt chez lui pour boire de l'eau avant de repartir avec Mathieu qui veut encore faire une bosse pour atteindre les 3000 D+.

Je lui propose de m'accompagner jusqu'à SAINT-SAVIN pour grimper à DEMPTEZIEU, montée où le CLM passera également.

Je rentre ensuite chez moi, le vent s'est levé, les nuages noirs se sont amoncelés, l'orage n'est pas loin.

Je n'ai plus rien dans les chaussettes. A l'entrée du village, panne sèche, je m'arrête pour manger une barre et décide de passer par la plaine pour éviter de monter au village tellement je suis cuit.

C'est au final 184 km mais je suis content de cette virée avec les copains.

Maintenant, il faut que je trouve quelque chose pour remplacer la TIME.

Merci à Jean-Christophe pour les photos.

Le parcours

Le parcours

Voir les commentaires