Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après « La Loire à vélo » 2006, nous avions prévu de changer de région pour les vacances 2007 et notre choix s’était porté sur la Bretagne.

Malheureusement les conditions météorologiques de l’été 2007 déplorables, y compris dans notre région, nous avaient incité à annuler ce projet et à le reporter à une autre année; nous n’avions pas l’intention de traverser la France en voiture pour rester bloqués sous la pluie et dans une tente.

Nous avons repris ce projet pour 2008 et avons jeté notre dévolu sur la presqu’île de Crozon.

Compte-tenu de l’expérience acquise en 2006, nous avons fait le choix de nous poser dans un camping, centré par rapport à la zone que nous avions choisi de visiter.

 

Bretagne1

(extrait carte bleue IGN n°13) 

 

 

ARRIVEE 20 juillet :

Nous avons donc loué un mobil-home, plus confortable qu'une tente, dans le Camping de l’Aber au lieu-dit de Trébéron à CROZON.

Arrivés en début d’après-midi, nous nous installons.

Il fait beau et décidons d’aller visiter les alentours, nous descendons à vélo vers la mer et nous promenons le long de la plage de l’Aber de Crozon.

Petite ballade de 7 kms.

Le soir nous recherchons déjà notre itinéraire pour le lendemain, mais ne connaissant pas encore les parcours VTT du coin nous nous décidons pour une marche, sur le conseil du propriétaire du camping.

 

1° JOUR 21 juillet :

Nous avons décidé pour ce premier jour de faire à pied le tour de la partie sud de la presqu'île, le Cap de la Chèvre, en nous rapprochant avec la voiture près de MORGAT.

Ce tour de 12 kms se fait par un chemin dit « des douaniers », au milieu des genêts, des bruyères, des pins et autres arbres ou arbustes avec des senteurs agréables qui nous prennent le nez, et permet de dominer la mer environnante, nous traversons également de nombreux petits villages ou hameaux composés de maisons typiques bretonnes en granite, entourées de magnifiques massifs de rhododendrons aux couleurs multiples.

 

 DSC01133

La côte est très découpée et le chemin serpente au-dessus d’innombrables petites criques.

 DSC01134

Un repas bien mérité à l’ombre des pins.

 

 DSC01135

Attention de ne pas tomber, la vue est superbe avec ce temps magnifique.

 

 DSC01136

Une crique parmi tant d’autres.

 

 DSC01137

L’Anse de Morgat, l’île de la Vierge, de l’autre coté de cette anse se trouve Crozon et le camping.

 

DSC01138 

A l’horizon, dans la brume, la pointe du Raz.

 

 DSC01139

Le chemin qui serpente au milieu des bruyères.

 

 DSC01140

L’anse de Morgat, au pied l’Ile de la Vierge (Pointe de Saint-Hernot), on y accède par un petit chemin sinueux et pentu.

Après avir été sur cette petite île, retour à la voiture puis au camping.
 

2° JOUR 22 juillet :

Aujourd’hui nous avons décidé d’une journée « culturelle », nous allons faire le tour à vélo de la partie nord de la presqu’île de CROZON, la Pointe des Espagnols, truffé d’anciennes fortifications de type Vauban, le circuit ne s’appelle pas pour rien « Tour des fortifications ».

Le temps est magnifique, pas un nuage ce qui est assez rare en Bretagne.

Nous quittons le camping, passons par CROZON et prenons ensuite le chemin aménagé à l’emplacement d’une ancienne voie ferrée nous amenant sur la cote nord près de l’Ile Longue (base des sous-marins nucléaires).

Nous remontons en longeant la cote est, passons par ROSCANVEL, cette route, la D355, est une succession de montées et de descentes passant par de nombreuses criques, la route étant alors au niveau de la mer.

A midi nous déjeunons dans les ruines d’un fort à la Pointe des Espagnols (protégeant jadis l’entrée de la rade de BREST) site sur lequel les Allemands avaient ajouté des bunkers.

De l’autre coté de la route il y un autre fortin bien conservé et aménagé en musée avec des explications sur l’ensemble des fortifications de la presqu’île.

L’après-midi nous redescendons par la coté ouest, la route surplombe la cote sinuant au milieu des landes de genets, au passage nous voyons les anciens forts Robert et celui de la Pointe des Capucins puis la route redescend au niveau de la mer près du fort de la Fraternité, en ruines dans lesquelles nous nous promenons.

 

 DSC01143

Crique d’accès au Fort de la Fraternité.

DSC01141
Vestiges du fort.

DSC01144 

Partie du mur de l’enceinte.


DSC01145 

Au fond les Pointes de Toulinguet et du Grand Gouin.

  

 DSC01146

Une des portes d’accès au Fort.

DSC01147
La marée monte, en face Camaret-sur-Mer.


DSC01148 

Une autre porte.


Nous nous dirigeons ensuite à Camaret-sur-Mer où nous faisons un petit tour dans la ville, sur la plage et sur le port, au passage nous voyons la Tour Vauban.

DSC01151 

Nous faisons une pause gourmande sur le quai en dégustant des crêpes et glaces bien méritées (à cette heure, d’autres se contentent de crabe tourteau, j’aime bien aussi mais dans une assiette, dans un meilleur état et avec un verre, ou deux, de vin blanc).

DSC01149 

Nous rentrons ensuite, par la route D8, à CROZON, au passage nous nous arrêtons dans une fabrication artisanale de gâteaux bretons, nous achetons le plus typique d’entre eux, le Kouign-Aman, dont nous nous délecterons le soir au camping.

Il faut quand même bien vivre !!!!!!

 

 

3° JOUR 23 juillet :

C’est encore une très belle journée qui s’annonce, même s’il y a quelques nuages dans le ciel.

Après la belle sortie du jour précédent, nous décidons de faire de laisser un peu les vélos et de faire une journée marche afin de visiter les alentours et en particulier l’île de l’Aber située juste en-dessous du camping.

Cette île est accessible à pieds secs uniquement à marée basse.

Il y aussi un fort, extérieurement en pas trop mauvais état, mais dont l’accès est condamné.

 DSC01153

 DSC01152DSC01154

 DSC01156

 DSC01158

Après le tour de cette petite île nous reprenons notre marche en continuant sur le sentier le long de la côte en direction de l’Anse de Caon, où nous passons un moment, les enfants en profitant pour patauger un peu.

 DSC01159

La marée remonte, bientôt l’accès à l’île à pieds secs sera impossible.
Le chemin par lequel nous partons s’élève sur une falaise et nous dominons la mer.

.

 

 DSC01161

Plage de l’Anse du Caon, il a fallu descendre de la falaise par des escaliers en bois très raides.

 

 

DSC01163                 DSC01164

C'est haut!!!!!!!!!!!                                      C’est l’heure du goûter, avant le retour au camping.

 DSC01166

Un petit fortin, transformé en moulin à un moment donné, sur la plage de l’Aber, pris au zoom de la route remontant au camping.

 

Parcours du jour= 7 kms (estimation)

 

4° JOUR 24 juillet :

Aujourd’hui, comme il fait toujours beau temps, nous avons décidé de faire une journée vélo. Nous avons prévu de nous balader dans la partie centrale pour aller jusqu’à la Pointe de Pen-Hir.

Nous partons du camping,, prenons la route de la côte, au passage à l’occasion d’une descente dans une crique avec une pente de l’ordre de 20%, je me tire la bourre avec mon grand, j’atteins 65 km/h, la remontée en face se fait en partie sur l’élan, en tous les cas la Bretagne ce n’est pas plat, ensuite nous traversons CROZON, puis prenons la direction de CAMARET-SUR-MER par la route D8 par laquelle nous étions rentré le 22. 

Après la traversée de CAMARET, nous découvrons des alignements mégalithiques, ce ne sont pas ceux de CARNAC mais de LAGATJAR (site comprenant 65 menhirs).

 DSC01167

DSC01168 

 DSC01169

Pause repas au-dessus de la mer, dans les dunes, à l’arrière plan les ruines du manoir « dit de Coecilian » du poète Saint-Pôl-Roux à LAGATJAR (détruit par un bombardement américain en 1944).

 DSC01171

La Pointe de Toulinguet et son fort, en bas la plage de sable fin et les dunes de l’Anse de Pen-Hat.

 DSC01170

Fort de Toulinguet (ce n'est pas très net parce c'est pris au zoom, d'où nous étions il y avait entre 2 et 3 kms).
DSC01173DSC01175

 

Les mouettes zieutent sur nos sandwichs, vous ne croyez pas que nous allons vous en donner, non mais……………..

Elles auront bien quelques miettes quand nous serons partis!!!!!!!!!

 Après le repas nous repartons en direction de la Pointe de Pen-Hir, en passant nous visitons le musée sur la bataille de l’Atlantique pendant la seconde guerre mondiale.

 DSC01177

Monument en mémoire des marins bretons disparus lors de la 2ième guerre mondiale.

 

 DSC01179

DSC01180
Dans les rochers au-dessus des falaises de la Pointe de Pen-Hir.

 

DSC01182

 Chapelet de rochers sortant de l’eau appelé « Le Tas de Poix » à la Pointe de Pen-Hir.

  

DSC01183
DSC01184
Nous retournons ensuite à CAMARET par une autre route sur la partie sud de cette presqu’île.

 

Puis nous rentrons à CROZON par la même route que celle empruntée le matin, en ne négligeant pas de faire, bien sûr, une nouvelle halte à la fabrique de gâteaux bretons.

Ce fut encore une belle journée de vélo et tourisme.

 

Compteur du jour= 42 kms – Total= 103 kms

 

5° JOUR 25 juillet :

Au matin, lorsque nous nous levons, le temps est bouché et nous avons droit à un « petit crachin » toute la journée.

C’est la première fois depuis notre arrivée qu’il ne fait pas beau.

Du coup ce sera journée repos, on s’occupe en jouant aux cartes, j’en profite pour réparer une chambre à air.

DSC01189 

Finalement nous commençons à en avoir marre de rien et nous décidons de sortir, nous prenons la voiture pour aller voir le pont suspendu de Térénez. Ce sera, compte-tenu du temps, uniquement une promenade en voiture.
De retour, en fin de journée, le ciel s’éclaircit et nous décidons d'aller marcher un peu pour se dégourdir.

Petite marche de 5 kms en bord de mer sur la plage de l’Aber, avec le soleil qui perce vraiment.

Pour notre dernière soirée, nous prenons la voiture et nous allons visiter la ville de LOCRONAN, où se déroule un marché régional de nuit, c'est une ville médiévale bien conservée (c'est ici qu'a été tourné le film Chouans avec S. Marceau).
Nous mangeons au restaurant sur place.
Nous avons mis à profit cette "mauvaise" journée pour voir des endroits éloignés où nous aurions difficilement pu aller à vélo.
 

6° JOUR 26 juillet :

Au matin, nous quittons le camping pour nous rendre à QUIBERON.

Notre idée première était de traverser avec le bac pour nous rendre à BELLE-ILE-EN-MER pour en faire le tour à vélo.

Dans un premier temps nous visitons les fameux alignements de CARNAC et son musée que les enfants ne connaissaient pas.

DSC01190DSC01192
DSC01191
Maquettes dans le musée (dans la maquette le musée est le bâtiment rouge)
DSC01193
Les alignements pris devant le musée.
DSC01194

DSC01195DSC01196
DSC01197DSC01198
DSC01199DSC01200
Un dolmen imposant                                             et un menhir qui ressemble à une tête
DSC01201DSC01202
D'autres menhirs.

Finalement la traversée en bac à QUIBERON s’avère trop onéreuse, même pour traverser à quatre avec uniquement les vélos, et nous décidons d’abandonner le projet.


Nos vacances en Bretagne s’achèvent ainsi.

Nous reprenons la route et rentrons chez nous.

 

Ce furent de très bonnes vacances, même si nous avons fait moins de kms qu’en 2006 lors de notre « Loire à vélo ».

Nous avons quand même pu encore concilier le sport, la culture et la découverte de sites naturels magnifiques.

De plus nous avons bénéficié d’un temps qui s’est prêté à nos activités (mis à part une journée) et j’ai même un collègue de travail breton, qui a passé ses vacances après nous, qui m’a dit que nous avions eu la meilleure semaine de tout l’été sur ce plan là.

Donc que de beaux souvenirs.

 

 

Tag(s) : #Vacances à vélo et à pied
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :