Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jean-Pierre

Etape du Tour 2017: BRIANCON -> Col d'IZOARD

24 Juillet 2017, 18:21pm

Publié par Jean-Pierre

Le parcours de cette Etape

Le parcours de cette Etape

Dimanche 17 juillet 2017

11ième Etape du Tour à laquelle je participe.

Comme à chaque fois, quelques jours avant les Pro, nous avons l'avantage de réaliser une Etape organisée pratiquement dans les mêmes conditions avec routes totalement privatisées, il y a juste quelques véhicules de presse, de sécurité et de secours.

Franchement c'est le pied de ne pas respirer des gaz d'échappement, pas comme sur la Marmotte, par exemple.

15000 cyclos inscrits, je fais partie de ceux-ci avec le dossard 4335, je suis dans le SAS 4 alors que l'année dernière avec mon "gros" dossard j'étais dans le SAS 10. C'est mieux.

J'ai un peu de route à faire car nous avons loué un gîte au VAL-DES-PRES, dans la magnifique vallée de la Clarée, à environ 10 km du départ.

Je pars vers 6H, il fait très frais, à peine plus de 7°C.

Faute de coupe-vent oublié, j'ai un vêtement de pluie (ancien cadeau du Challenge Dauphiné) qui me servira bien.

Je me rends dans mon SAS, c'est un peu le bazar, rond-point bloqué par des milliers de cyclistes.

Finalement tout rentre dans l'ordre et les départs des SAS vont se dérouler normalement et à l'heure.

A 7H30, le notre démarre.

Le départ
Le départ
Le départ
Le départ
Le départ
Le départ

Le départ

J'ai décidé de ne pas partir trop vite car j'ai quelques craintes par rapport à la longueur de l'Etape et surtout à la concentration des difficultés sur la deuxième partie.

La route est très agréable, d'abord par la grande route en passant par L'ARGENTIERE-LA-BESSEE puis par la route en balcon jusqu'à EMBRUN qui nous fait découvrir petit à petit le lac de Serre-Ponçon.

Nous attaquons ensuite, après SAVINES-LE-LAC, la côte des Demoiselles Coiffées que je n'ai même pas vues.

Côte des Demoiselles Coiffées
Côte des Demoiselles Coiffées
Côte des Demoiselles Coiffées

Côte des Demoiselles Coiffées

Et à la descente
Et à la descente
Et à la descente
Et à la descente

Et à la descente

Nous filons ensuite sur BARCELONNETTE par la vallée de l'Ubaye.

Ça roule vite et je ne me retiens plus.

Je dois même faire demi-tour pour récupérer mon coupe-vent tombé de ma poche.

Je m'arrête juste au ravitaillement pour refaire le plein de mes bidons.

Je fais la remontée de la vallée à un bon rythme et finalement j'arrive au pied du col de Vars à plus de 27 km/h de moyenne pour 131 km.

Et là, il n'y a pas à réfléchir, tout à gauche, et grimper ce col de Vars, par le coté que je n'avais jamais fait.

9 km à 7,5% de moyenne.

Montée du col de Vars
Montée du col de Vars
Montée du col de Vars
Montée du col de Vars

Montée du col de Vars

Finalement, tout se passe bien.

Au sommet, il fait un peu frais avec du vent.

Ravitaillement liquide, je refais le plein des 2 bidons.

Je décide de remettre le coupe-vent pour la descente que j'enlèverais à VARS.

La descente du col de Vars
La descente du col de Vars
La descente du col de Vars
La descente du col de Vars
La descente du col de Vars
La descente du col de Vars
La descente du col de Vars
La descente du col de Vars
La descente du col de Vars

La descente du col de Vars

Après cette belle descente, nous arrivons à GUILLESTRE pour prendre la direction des gorges du Guil.

C'est magnifique, corniches, tunnels, on se croirait dans le Vercors.

Le rythme s'est un peu assagi, d'abord que, mine de rien ça monte avec un vent plutôt contraire, et puis, il faut garder des forces pour le morceau de choix à venir.

Les gorges du Guil
Les gorges du Guil
Les gorges du Guil
Les gorges du Guil
Les gorges du Guil
Les gorges du Guil
Les gorges du Guil
Les gorges du Guil
Les gorges du Guil

Les gorges du Guil

Ensuite le col d'Izoard. 14 km à 7,3% de moyenne.

Totalement inconnu pour moi.

A nouveau tout à gauche.

Au départ, je suis bien, mais au fur et à mesure de la progression, la difficulté du profil augmente la fatigue.

Et comme d'habitude, je passe en gestion mentale.

Je compte les kilomètres, plus que 10, plus que 9, plus que .... etc...

Un arrêt à ARVIEUX pour refaire le plein.

Un arrêt dans un virage, à l'ombre, à 5 km du sommet, pour prendre le temps de boire tranquillement.

Encore 3 km durs avant la Casse Déserte.

Enfin le sommet.

La délivrance? Non le plaisir d'avoir réussi mon Etape du Tour.

180 km en 8H45'58'' (à l'inscription, je m'étais fixé un objectif à 8H30', en temps roulé j'ai mis 8H23', donc je suis dans mes temps).

Je finis classé 5691 5709ième sur 11206 11230 finishers (524ième dans ma catégorie sur 1138).

J'ai amélioré mon classement par rapport à l'an passé, j'ai dû sûrement faire une meilleure préparation et le stage CCF m'a été bénéfique.

 

 

Le col d'Izoard (inédit)
Le col d'Izoard (inédit)
Le col d'Izoard (inédit)
Le col d'Izoard (inédit)
Le col d'Izoard (inédit)
Le col d'Izoard (inédit)

Le col d'Izoard (inédit)

Le descente n'est plus qu'une formalité où on peut se lâcher.

Descente du col d'Izoard
Descente du col d'Izoard
Descente du col d'Izoard
Descente du col d'Izoard
Descente du col d'Izoard
Descente du col d'Izoard
Descente du col d'Izoard
Descente du col d'Izoard

Descente du col d'Izoard

Après cette belle descente qui ne comptait pas, arrivée à BRIANCON.

On a quand même un beau portique d'arrivée.

Perception des petits cadeaux: un bracelet de finisher nous a été remis au sommet de l'Izoard, il nous permet d'avoir une médaille (elles sont de plus en plus grosses). On a aussi un bidon spécial.

Portique d'arrivée
Portique d'arrivée

Portique d'arrivée

Le diplôme

Le diplôme

Je rentre ensuite, à vélo, au gîte où nous avons décidé de rester pendant une semaine pour profiter de cette belle région.

Finalement, cela va me faire une bonne journée de vélo avec 225 km et 3880m D+ en 10H07'06'' et 3 nouveaux cols dont 2 à plus de 2000m.

C'est ma quatrième cyclosportive de l'année qui porte mon total à 57 (une par année, hi hi hi).

Il faut remonter à 2010 pour voir un tel total, et ce n'est pas fini........

 

Commenter cet article

jc 25/07/2017 11:26

Bravo JP, belle cyclosportive encore pour toi cette année et très belles photos, ça donne envie. Je regrette de ne pas avoir pu y participer mais c'est comme ça, je n'en était pas capable cette année.
Tu as du mérite d'avoir pu finir cette longue cyclo car tu n'avais pas fait de longs parcours à l'entrainement.
JC

Jean-Pierre 25/07/2017 13:12

Merci JC. Pour toi ce n'est que partie remise, je ne suis pas inquiet. Il y a 2 ans je n'étais pas bien du tout et j'avais tenu à prendre le départ mais je n'avais pas ton mal de jambes, c'était autre chose, et finalement je ne sais pas trop ce que j'avais eu. Notre sortie avec Mathieu, celle où j'ai terminé avec 184 km m'a bien aidé, surtout mentalement, pour me faire comprendre que je devais pouvoir passer même si j'avais encore quelques craintes au départ. Place maintenant aux plaisirs de fin de saison même si je pense faire encore une cyclo en septembre ou avant voire un BRM en octobre. A bientôt pour une sortie ensemble. Bonnes vacances JC.

Vinc 24/07/2017 23:48

belle perf et beau mental, bravo.
Comme tu dis, le stage (et la force sous-max !) ont payé.
C'est où le col des platrières ??

Jean-Pierre 25/07/2017 07:54

Merci. Oui, l'entraînement a payé dont les exercices de force sous max. Le col de la PLatrière est situé juste avant la Casse Déserte.

veloblan 24/07/2017 22:16

Refaire ces cols me fait envie, tres beau parcours. T'es frileux? hi hi hi

Jean-Pierre 24/07/2017 22:48

Oui c'est un parcours magnifique. Je reviendrai refaire ces cols et d'autres aux alentours. Non je ne suis pas frileux mais quand je suis en sueur à plus de 2000m, je préfère mettre un coupe-vent.

CV 24/07/2017 22:02

c'est bien car il faisait chaud ! je suis surpris de te voir d'ailleurs avec un coupe vent.
Pour les 100 cols tu as du franchir aussi le col de la plâtrière et de l'Ange gardien dans les gorges du Guil.
Bonne récup
Phil

Jean-Pierre 24/07/2017 22:54

Le coupe-vent je l'avais pris le matin parce qu'il faisait trop frais à 6H. J'ai préféré le revêtir dans la descente du col de Vars parce que j'étais en sueur. Plus tard, pour descendre le col d'Izoard, il faisait très bon, donc je n'en ai pas eu besoin.
Oui j'ai noté ces 3 cols. Avec les 3 autres que j'ai fait dans la semaine (Echelle, Montgenèvre et Collet), j'arrive à 8 nouveaux cols pour 2017. Merci de ta visite. A+