Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jean-Pierre

Mes 6 Etapes du Tour - Partie 5 - 2004 - Limoges -> Saint-Flour

6 Janvier 2013, 11:45am

Publié par Jean-Pierre

En 2003, année de la sécheresse, l'EDT est organisée à nouveau dans les Pyrénées, alternance oblige, j'attendis donc 2004 pour participer à nouveau.

 

Ce sera ma cinquième participation à une Etape du Tour.

Comme je l'écris plus bas, celle-ci m'imposera une sacrée logistique, mais cela agrémente également les souvenirs qui restent.

 

12e ÉDITION de l'Étape du Tour 

Dimanche 11 juillet 2004 : Limoges -> Saint-Flour

 

Lieu : Massif Central

Départements traversés : Haute-Vienne (87), Corrèze (19) et Cantal (15)

Km : 238,8 (la plus longue Étape du tour Vélo Magazine depuis la création de l’épreuve)

Les difficultés : Col de Lestards (856 m), Col de Néronne (1 442 m), Col du Pas de Peyrol (1 589 m), Col d'Entremont (1 210 m) et Plomb du Cantal (1 392 m), un parcours très accidenté avec les Volcans d'Auvergne pour finir

Nombre d’inscrits : 8 500

Nombre d’arrivants : 6 555

Le plateau:

Raymond Poulidor était présent à Limoges pour donner le départ de l'épreuve

Alain Prost ancien Pilote de Formule 1 et quadruple Champion du Monde

Abraham Olano ancien équipier de l’équipe ONCE-EROSKI entre 1999 et 2002 et Champion du Monde sur route en 1995, vainqueur de la 20e étape du Tour de France 1997

Fabrice Guy Médaille d'Or Combiné Nordique aux J.O. Albertville

Richard Krajicek Ancien tennisman, vainqueur de Wimbledon

Emmanuel Clerico ancien Champion de France de F3 et Champion du Monde de F3000

Les vainqueurs:

Cat. A 19-29 ans : Loïc Herbreteau

Cat. B 30-39 ans : Jean-Christophe Currit, remporte la course

Cat. C 40-49 ans : Jean-Louis Barot

Cat. D 50-59 ans : Michel Sacaze

  Cat. E 60 ans et + : Georges Baldeyrou

Cat. F Femmes - 35 ans : Giana Roberge

Cat. G Femmes +35 ans : Sophie Lebeaupin

Les pays représentés:

Royaume-Uni , États-Unis, Irlande, Suisse, Japon, Belgique, Luxembourg, Allemagne, Portugal, Pays-Bas, Australie, Canada, Suède, Afrique du Sud, Israël, Espagne, Brésil, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pologne, Danemark, Argentine, représentants 2300 concurrents

Sixième Trophée de la ville la plus animée:

Paulhac, petite commune du Cantal, proche de Saint-Flour. Le public était présent grâce aux animations organisées par la municipalité

Le profil:

Profil-EDT2004.JPG

Ma course:

La plus longue Etape du Tour que j'ai eue à réaliser et celle qui m'a imposé le plus de logistique.

Je travaillais à CRUAS à l'époque.

Je suis parti en voiture dès le vendredi matin pour LIMOGES pour retirer mon dossard (N° 4867) et déposer mon vélo à la consigne au départ, mais le parc n'était alors pas encore organisé et comme je n'étais pas le seul dans ce cas, il a fallu parlementer un bon moment avec l'organisation qui décida finalement de mettre en route le parc gardé dès le vendredi soir, nous en fûmes tous bien soulagés.
Je suis ensuite redescendu en voiture à SAINT-FLOUR pour laisser ma voiture à l'arrivée, près de 1000 kms parcourus en voiture en ce vendredi.
J'ai dormi dans ma voiture au camping de SAINT-FLOUR, soirée agréable au restaurant avec d'autres cyclos rencontrés sur place, on refait l'histoire en se racontant nos Etapes précédentes.

Le lendemain, samedi, retour à LIMOGES en bus mis en place par l'organisation, dans lesquels certains qui n'avaient pas respecté les consignes fûrent obligés de mettre leurs vélos dans les soutes, pause repas sur une aire de repos sur l'autoroute près de BRIVE où je rencontre un collègue de ma société qui partait en vacances en famille vers BORDEAUX, je trouvais alors que le monde était bien petit, ce collègue est d'ailleurs devenu mon chef quelques années plus tard et vient tout juste de partir en retraite.
Retour en milieu d'après-midi à LIMOGES où je croise un ami, Michel, décédé depuis, qui vient juste d'arriver.
Je reprends ensuite mon vélo à la consigne car il va me permettre de circuler dans LIMOGES entre le village d'accueil situé dans l'enceinte du boulodrome et le lieu de la pasta-party au nord et mon hébergement en cité étudiante au sud, où je dois porter mon sac avec mes effets personnels, je vais ainsi parcourir pas moins de 21 kms dans ces conditions avec différents aller/retour entre ces différents lieux.
Le lendemain, dimanche, c'est le départ de l'Etape du Tour
.

Lever tôt, à 5H, car il me faut d'abord porter mon sac avec mes affaires personnelles (affaires de rechange, sac de couchage et traversin) au camion de l'organisation.

 

A 7H30, c'est le départ de la cyclo, cela roule tout de suite très vite sur de larges avenues autour de LIMOGES, surtout que la première partie est plutôt plate.
Ensuite des pelotons vont se former dans lesquels je vais trouver de bonnes roues, groupes qui vont changer au gré des difficultés et des ravitaillements.

Je garde un souvenir très agréable de cette Etape, il ne faisait pas trop chaud, le ciel était même un peu nuageux.

Dans une descente après le col de Lestards, j'avais même battu mon record de vitesse avec 78 km/h au compteur.

De superbes paysages, de beaux villages ou villes traversés, comme SALERS ou MURAT, de belles difficultés, en particulier la côte de Sourzac, le Pas de Peyrol avec un passage de 2 kms pentus affiché à 17% par la signalisation routière et pour finir le Plomb du Cantal où j'avais encore de belles sensations.

DSC00126

Le Pas de Peyrol, photos prises quelques jours plus tard lors des vacances en famille à Besse, nous étions venu pour grimper à pied au sommet du Puy Mary (ci-dessous).

Lorsque nous sommes passés, il y avait déjà un tas de camping-cars qui attendaient le passage des PRO, il y avait beaucoup de gens qui nous encourageaient, ce qui était très agréable.

DSC00125 

Je terminais à une modeste 3772 ième place sur les 6555 arrivants en 10H07'17" à la belle moyenne de 23,5 km/h en en ayant encore sous la pédale car j'avais bien géré mon effort compte tenu de la distance à parcourir .

Je n'avais jamais autant roulé dans une seule journée: 245 kms tout compris
J'avais pris ma matinée du lundi pour retourner à CRUAS mais finalement comme je n'étais pas arrivé très tard, je décidais de rentrer chez moi pour faire une surprise à mon épouse.

Etape du Tour 2004 

Commenter cet article

veloblan 14/01/2013 11:11

Tu veux que je te fasse un mot? ha ha ha!

Jean-Pierre 15/01/2013 09:38



Tu crois que ça marcherait



veloblan 12/01/2013 11:53

Le CAC a lieu le 22 et 23 juin, peut être la dernière fois, alors a ne pas manquer,il passe chaque fois au Pas de Peyrol j'y serais, je te donnerais le parcours des que je l'aurai.

Jean-Pierre 14/01/2013 09:24



Je fais l'Ardéchoise en 3 jours en 2013, je vais avoir du mal à justifier que je pars encore 2 jours le WE suivant
Je la ferais sûrement une année mais pas en 2013, j'ai un collègue du boulot qui m'en a déjà parlé plusieurs fois
Malheureusement on ne peut pas tout faire ou alors il faudrait être célibataire



veloblan 11/01/2013 22:32

Beau souvenir, j'y étais, belle étape, merci!

Jean-Pierre 12/01/2013 10:00



Superbe étape, il faudrait que je retourne un jour par là au Pas de Peyrol
Peut-être à l'occasion de la CAC, si elle y passe et si elle a toujours lieue


 



coeur vert 07/01/2013 19:03

j'y étais aussi...sur le bord de la route après Albepierre pour voir passer le trio de tête dont Laurent Marcon et des collègues de club..puis le surlendemain au même endroit pour encourager mon
idole Richard Virenque en route vers la victoire d'étape !

Jean-Pierre 08/01/2013 08:31



Ca fait toujours des souvenirs
J'en ai aussi pas mal quand j'étais au bord des routes pour voir passer les PRO



jc 06/01/2013 12:07

Bravo JP, un souvenir exceptionnel à n'en pas douter que cette étape majeure Limoges-St Flour en 2004 ! 245 kms quand même !!! Et ne parlons pas des kms de voiture pour la logistique qui ont dû
bien te fatiguer aussi.
Un grand bravo pour ce récapitulatif plus de 8 ans après, et pour avoir réussi avec succès cette EDT historique qui était loin d'être gagnée d'avance vu le parcours.
JC

Jean-Pierre 06/01/2013 13:20



C'est vrai, ce n'était pas gagné d'avance, vu la distance et l'éloignement
Que bons souvenirs et qui restent gravés à jamais, même après de longues années on se souvient de petits détails